Skip to main content

Chaque année, les vols de vélo engendrent des frais s’élevant à 50 millions de francs

Actualité   •   juil 18, 2016 10:00 CEST

Image: AXA Winterthur

AXA Winterthur enregistre durant l’été près de 45% de vols de vélo en plus par rapport à la moyenne. Les frais de sinistre à l’échelle nationale s’élèvent à près de 50 millions de francs.

Selon les chiffres d’AXA Winterthur, ce sont, par rapport à la moyenne, près de 45% de vols de vélo en plus qui surviennent durant les mois de juin, de juillet et d’août. «Lors des beaux jours, davantage de personnes se déplacent à vélo, d’où le nombre accru de vols», explique Stefan Müller, responsable Sinistres Assurance de choses auprès d’AXA Winterthur.

Et le butin des voleurs est de plus en plus important: alors qu’en 2008, le montant moyen des sinistres s’élevait encore à quelque 1000 francs, il est aujourd’hui d’environ 1300 francs. En effet, les nouveaux vélos sont plus onéreux que les modèles plus anciens, et donc, d’autant plus convoités par les malfrats. En revanche, la fréquence des vols enregistrés les dernières années est relativement constante: sur 1000 assurés, près de 12 vols de vélo sont déclarés chaque année à l’assureur.

Faible taux d’élucidation des vols

En 2015, sur 38 000 vélos volés (source: OFS), le montant des sinistres s’élevait à près de 50 millions de francs à l’échelle nationale. Quant à la chance de retrouver son deux-roues, elle est quasi nulle: l’an dernier, seuls 2,3% des vols ont été élucidés.

Cela exacerbe d’autant plus la colère des propriétaires. Stefan Müller recommande: «Le vélo doit, dans la mesure du possible, être déposé dans un endroit fermé à clé ou dans un lieu surveillé». De plus, il est judicieux de cadenasser son vélo à un point fixe, afin de compliquer la tâche aux voleurs. Si, malgré les précautions, un vol de vélo survient, il convient de le déclarer à la police le plus rapidement possible.

Villes les plus touchées: Bienne, Bâle et Berne

Les statistiques de la police laissent apparaître les villes dans lesquelles la prudence est particulièrement de mise, à savoir Bienne, Bâle et Berne. Les chiffres d’AXA Winterthur le confirment: dans ces trois villes, le risque de se faire voler son vélo est jusqu’à 80% plus élevé que la moyenne. Dans la commune de Zoug également, près de 50% plus de vélos sont dérobés par rapport à la moyenne. A Lausanne, Saint-Gall et Lugano en revanche, la probabilité de se faire dérober son vélo est jusqu’à 70% plus faible que la moyenne.

Vélo et sécurité: qu’en est-il de la couverture d’assurance?

  • Le vol de vélo au domicile est automatiquement couvert par l’assurance de l’inventaire du ménage.
  • Si le vol a lieu hors du domicile, il est aussi couvert par l’assurance de l’inventaire du ménage, pour autant que le module «Vol simple hors du domicile» soit compris dans la Police
  • Les dommages subis par des tiers sont couverts par l’assurance de la responsabilité civile privée.
  • Il est aussi possible de s'assurer contre les dommages au vélo. A cet effet, AXA Winterthur propose une «Extension de couverture pour les appareils de sport et de loisirs». La souscrire s’avère judicieux, notamment pour les vélos particulièrement onéreux.