Skip to main content

Petits enfants, gros dégâts - un cas de responsabilité civile sur six causé par un mineur

Actualité   •   nov 07, 2016 11:11 CET

Image: Keystone

Sur les cent cas de responsabilité civile privée les plus onéreux qu’AXA ait traité ces cinq dernières années, un sur six a été causé par un enfant mineur et un sur dix par un chien. En sport, le ski fait partie des disciplines les plus à risque. Mais le vélo, la luge, l’escalade et le tir peuvent eux aussi générer des accidents impliquant des prétentions en dommages-intérêts importantes. Et près d’un cas de responsabilité civile majeur sur deux implique un incendie.

AXA Winterthur a examiné les 100 plus importants cas de responsabilité civile privée traités ces cinq dernières années. L’analyse montre qu’un cas sur six a été provoqué par un enfant ou un adolescent. La moitié de ces cas est due à l’inattention lors de la manipulation du feu. Mais des disciplines sportives telles que le hockey, le ski, le vélo voire les simples jeux d’enfants ont aussi entraîné des dommages s’élevant à près d’un million de francs.

Les chiens quant à eux ont causé près d’un cas de responsabilité civile sur dix. La plupart du temps, ils ont provoqué la chute de cyclistes ou de piétons qui se sont retrouvés blessés.

Infographie et source: AXA Winterthur. Ont été analysés les 100 plus grands cas de responsabilité civile privée des cinq dernières années.

Le ski, une pratique à risque

43% des cas de responsabilité civile évalués sont dus à une utilisation négligente du feu. «Des bougies que l’on laisse brûler sans surveillance, une cigarette jetée négligemment, les allumettes avec lesquelles on joue en forêt ou l’explosion lors de la raclette: dans nombre de sinistres, nous retrouvons les situations tout à fait classiques qui peuvent provoquer un incendie de grande ampleur», explique Christian Imhof, expert en assurances chez AXA.

33% de tous les cas de responsabilité civile se sont produits lors de la pratique d’un sport. Dans la majorité des cas, le ski (15%) et le vélo (8%) sont en cause. Mais les accidents de luge, d’escalade et de tirs sont eux aussi incriminés dans les prétentions en dommages-intérêts élevées.

Petite inattention, grosses conséquences

«Les cas particulièrement dramatiques et lourds sur le plan financier impliquent des dommages corporels en plus des dommages matériels. Cela peut notamment arriver si vous entrez en collision avec un autre skieur ou si une personne se blesse dans un incendie que vous avez provoqué», explique Christian Imhof. Les chiffres d’AXA le confirment: plus de deux tiers des cas les plus onéreux impliquaient des dommages corporels.

«Une assurance de la responsabilité civile privée est indispensable pour les parents comme pour les détenteurs de chiens, et elle est recommandée à toutes les autres personnes», conclut l’expert en assurances. «En effet, personne n’est à l’abri d’une inattention pouvant avoir des conséquences dramatiques.»

Assurance de la responsabilité civile privée

L'assurance de la responsabilité civile privée couvre les prétentions en dommages-intérêts émises contre vous ou des membres de votre famille en cas de dommages corporels et matériels relevant du domaine privé. Il peut s’agir de dégâts dont vous êtes responsable en votre qualité de propriétaire immobilier, de locataire, de sous-locataire, de détenteur d’animal, ou encore de dommages que vous causez lors de la pratique d’un sport. La défense contre les prétentions injustifiées est également assurée.