Skip to main content

Risque d'accident accru à la Pentecôte

Actualité   •   mai 12, 2016 14:30 CEST

Image: AXA Winterthur

Comme le montrent les statistiques d'AXA Winterthur, c'est surtout à la Pentecôte que les motards encourent le plus grand risque d'accident. A titre de comparaison (sur la période de 2008 à 2015), le nombre de collisions impliquant des motocycles durant ce week-end est en moyenne 18,1% plus élevé que lors d'un week-end normal observé d'avril à septembre. Le beau temps constitue un facteur aggravant car il attire davantage de monde sur les routes, motards comme automobilistes, ce qui augmente le risque de collision.

Les conséquences peuvent être graves

La tradition veut que de nombreux motards profitent de la Pentecôte pour entamer la saison après une pause hivernale. «Le problème est qu'au début de la saison, les motards ne sont pas encore suffisamment bien rodés», explique Bettina Zahnd, responsable Recherche accidentologique et Prévention d'AXA Winterthur. «Beaucoup évaluent mal leurs capacités, ce qui se traduit rapidement par des erreurs de conduite dont les conséquences peuvent être graves.» Les motards sont en effet des usagers de la route particulièrement exposés: en 2015, alors que l'on recensait chez les automobilistes victimes d'accidents

12,5% de blessés légers ou graves, cette proportion atteignait presque 78% pour les deux-roues. Principales victimes, les jeunes motards de moins de 30 ans, qui affichent une fréquence de sinistres sensiblement plus élevée que leurs aînés, selon les chiffres d'AXA Winterthur. Aux premiers rangs des causes d'accidents de moto, AXA Winterthur cite la tendance à se surestimer, une absence de pratique de la conduite et un goût du risque trop prononcé.

La vigilance ne saurait venir des seuls motocyclistes

Comme le conseille Bettina Zahnd, «l'idéal est de suivre un stage de conduite professionnel avant d'entamer la saison». De tels stages ne profitent pas seulement aux jeunes ou aux nouveaux conducteurs. Les motards expérimentés tirent eux aussi un avantage à rafraîchir rapidement et sûrement leurs connaissances mises en veille pendant quelques mois. Car avoir la parfaite maîtrise de sa moto n'est pas seulement une question d'expérience, mais aussi de routine et de confiance dans ses propres aptitudes.

Toutefois, la vigilance ne saurait venir des seuls motocyclistes. Dès le retour des beaux jours, les autres usagers de la route doivent également se réhabituer à la présence des deux-roues sur la route. «Environ deux tiers des collisions entre des motos et des voitures sont provoquées par ces dernières», souligne Bettina Zahnd. Il arrive souvent que l'on ne voie pas les motocyclistes ou que leur vitesse soit mal évaluée. C'est pourquoi il leur est conseillé de porter des vêtements qui attirent l'attention, comme un gilet ou un baudrier de sécurité jaune fluo. Même le casque peut aider à renforcer la visibilité, surtout s'il est blanc ou de couleur vive.

Pour profiter des joies de la moto sans souci, voici quelques conseils du service Recherche accidentologique et Prévention d'AXA Winterthur

  • Dès le début de la saison, suivez un stage de conduite. En plus d'y prendre plaisir, vous y gagnerez surtout en confiance et en sécurité, ce qui vous aidera à faire face aux situations les plus délicates.
  • Adoptez une conduite à la fois anticipative, défensive et respectueuse.
  • Portez des vêtements dont la couleur claire vous rendra bien visible.
  • Veillez à ce que votre moto soit en parfait état de marche et dotée de bons pneus
  • Faites de l'exercice avant de prendre la route pour la première fois, car conduire une moto demande un certain effort physique.
  • Adaptez votre vitesse au contexte routier et à vos propres capacités.
  • Maintenez toujours une distance de sécurité suffisante par rapport aux autres véhicules.
  • Restez calme et détendu, même si le fait de prendre votre moto pour la première fois de la saison vous rend euphorique.