Skip to main content

Etude sur les familles: l’épargne augmente avec le nombre d’enfants

Communiqué de presse   •   août 31, 2017 15:02 CEST

71% des familles avec des enfants de moins de 15 ans épargnent pour leurs vieux jours. C’est ce que révèle un sondage récent réalisé par AXA Winterthur auprès de 500 familles en Suisse.

Même quand les dépenses pour les enfants grèvent le budget, 71% les jeunes familles continuent d’épargner pour leurs vieux jours. Ces économies se font surtout à partir de 40 ans et dans les ménages aux revenus plus élevés. Etonnamment, la proportion de couples qui préparent leur retraite augmente à partir du deuxième enfant: les familles avec deux enfants ou plus sont nettement plus nombreuses à le faire. Le pilier 3a est très répandu chez les jeunes familles: 78% y ont recours pour leur prévoyance vieillesse individuelle. Elles optent nettement moins souvent pour le pilier 3b (17%) ou la propriété du logement (9%). Dans le pilier 3a, le compte d’épargne classique arrive en tête (64%), suivi de l’assurance-vie (43%).

Surtout à partir de 40 ans
Lorsque les familles n’ont pas de prévoyance vieillesse individuelle, c’est généralement parce qu’elle n’en ont pas les moyens, raison invoquée par 60% d’entre elles. On relève tout de même 18% qui n’épargnent pas pour la retraite par manque d’intérêt, une attitude largement plus répandue chez les 18-39 ans. Enfin, 9% renoncent à la prévoyance individuelle, parce que leur partenaire est titulaire d’un 3e pilier.

La caisse-maladie, principal sujet de préoccupation
Dans le même sondage, les familles ont fait part de leurs préoccupations. Une famille sur cinq a déclaré ne pas nourrir de craintes quant à l’avenir. Pour le reste, les préoccupations citées sont assez classiques de la part de jeunes parents: finances (17%), santé (16%) et formation (15%).

Les parents se répartissent à parts égales entre ceux qui s’inquiètent au moins parfois, sinon souvent, des questions d’argent et ceux qui ne s’en préoccupent jamais (14%) ou presque jamais (36%). Dans ce domaine, ce sont les dépenses liées à l’assurance-maladie et à la santé qui suscitent le plus d’inquiétude (54%). Mais 39% des parents admettent penser régulièrement à leur prévoyance vieillesse. Les vacances constituent également un poste de dépenses qui tracasse les familles: 14% d’entre elles disent se faire fréquemment du souci à ce sujet, 26% s’en inquiètent parfois. Les achats courants, heureusement, ne semblent pas poser de problème majeur pour les jeunes familles: 9% seulement ont indiqué avoir souvent peur de manquer d’argent pour les payer, alors que 43% disent ne jamais craindre de ne pas avoir les moyens de remplir leur réfrigérateur.

Un bas de laine pour 76%
Les Suisses ont de quoi faire face à des imprévus: 76% ont indiqué être en mesure de payer une facture inattendue de 2000 francs dans un délai d’un mois. C’est la preuve que les parents ont une attitude prudente. 83% des parents de plus de 40 ans et 94% des ménages ayant des revenus supérieurs à 7000 francs possèdent un bas de laine, et sont ainsi nettement au-dessus de la moyenne sur ce point. Les familles avec deux enfants ou plus sont mieux préparées à des impondérables financiers que les autres (environ 80%), ce qui peut surprendre.

Même un gain au loto passerait dans l’épargne
AXA a également demandé aux personnes interrogées ce qu’elles feraient d’une somme d’argent obtenue de façon inattendue, comme un gain au loto de 5000 francs. Là encore, les familles se montrent majoritairement prévoyantes et raisonnables. Ainsi, la plupart mettraient l’argent de côté (44%), tandis que 40% l’utiliseraient pour des vacances et des voyages, 13% pour payer des factures et 10% pour acheter du mobilier.

«Il est rassurant d’observer que la majorité des jeunes familles se montrent prévoyantes et ont les moyens de s’acquitter d’une facture inattendue», constate Regula Schenkel, responsable Public Affairs chez AXA Winterthur. «Même lorsqu’elles reçoivent une somme d’argent inattendue, elles la mettent de côté ou la consacrent à de gros achats déjà planifiés.»

*En février 2017, le bureau d’études de marché gfs-zürich a interrogé 500 familles ayant des enfants de moins de 15 ans. Cette enquête représentative a été réalisée par téléphone.

A propos d’AXA Winterthur

Quelque 2 millions de clients font confiance à AXA Winterthur. Ils comptent sur son expérience et son expertise en matière de conseil dans les domaines de l'assurance de personnes, de choses, de la responsabilité civile, de l'assurance-vie ainsi que de la prévoyance professionnelle. L'assureur n° 1 en suisse est une société dynamique à la vision ambitieuse: créer un monde de libertés pour ses clients en leur offrant davantage que la sécurité financière et leur permettre ainsi de vivre en toute sérénité, par des processus simples, disponibles en ligne, et des produits et services innovants dans les aspects importants de la vie, tels que la mobilité, le logement ou l'entrepreneuriat. A cet effet, quelque 4000 collaborateurs et 2500 collègues des 276 agences et agences générales s'engagent quotidiennement. AXA Winterthur appartient au Groupe AXA et a réalisé en 2016 un volume d'affaires de 11 milliards CHF.

Pièces jointes

Document PDF