Sapporo City

Sapporo moderne

Communiqué de presse   •   fév 07, 2019 17:30 JST

Dotée du style de vie et des commodités ultra-modernes du Japon tout en conservant soigneusement son originalité, Sapporo est devenue la ville cosmopolite la plus en vogue du pays, offrant une gastronomie raffinée, un paysage artistique incomparable et une vie nocturne éclectique.

Sapporo a une histoire intéressante. Les origines de la ville remontent aux campements d’Ainu qui existaient dans la plaine Ishikari, cette partie des terres exceptionnellement plate où Sapporo s’étend aujourd’hui. La Restauration de Meiji a construit à partir de là pour créer la ville telle que nous la connaissons aujourd’hui. Une extension rapide a fait de Sapporo le centre de la région nord du Japon, une ville frontière reliant l’île principale de Honshū aux vastes enclaves de Hokkaido. La ville a fait ses débuts sur la scène internationale en 1972, en accueillant les Jeux Olympiques d’hiver. Depuis lors, Sapporo a continué à s’épanouir pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui : une ville moderne qui se distingue des autres centres urbains du Japon par le haut niveau de sa qualité de vie. En effet, la ville a vu arriver bon nombre « d’expats » du honshū ces dernières années et elle reste une des rares régions où la population augmente dans un pays vieillissant à grands pas. Nous allons explorer la ville, et observer ce qu’elle nous offre aussi bien durant la journée qu’après le coucher de soleil...

Le point de départ le plus naturel est la gare de Sapporo, reliée directement à Sapporo Chikagai, un immense complexe souterrain qui dessert la totalité du centre-ville. Tout visiteur arrivant dans la ville se dirigera sans aucun doute sous terre, aussi bien pour éviter la circulation que pour s’abriter de la neige. La « ville souterraine » comme la traduction littérale de son nom l’indique, est toutefois une destination en elle-même avec ses innombrables magasins, cafés, galeries d’art et ses petits marchés offrant toutes sortes de produits locaux. Elle vous conduira aussi directement au Parc Ōdōri, où se dresse la Tour de télévision, symbole de la ville, et qui accueille aussi de nombreux festivals durant toute l’année, dont le très célèbre Festival de la neige de Sapporo. De là, le marché Nijō, le plus ancien marché au poisson de la ville, est juste à côté. Vous pourrez voir vous-même d’ici le visage changeant de la ville malgré son engagement pour conserver sa personnalité, avec des magasins établis depuis des décennies nichés entre des brasseries, des boutiques d’occasion branchées et autres. Pour manger, allez voir les nombreux restaurants servant des produits locaux. Vous aimeriez quelque chose d’un peu différent ? Dirigez-vous vers Mezamashi Sando, un petit café mignon servant des sandwichs très élaborés mais minimalistes sur des petits pains moelleux commandés spécialement dans une boulangerie à proximité. Pour un petit remontant dans la journée, Kikuchi Coffee répondra à vos attentes. Et si vous êtes d’humeur à déguster quelque chose d’un peu plus corsé, leur collection de whiskies locaux ne vous décevra pas.

En continuant votre chemin, vous ne pourrez plus ignorer la vie artistique florissante de Sapporo. Le Musée d’art moderne de Hokkaido en est un des principaux piliers, présent ici depuis 1977 et offrant une exposition permanente unique, avec aussi bien un assortiment choisi des artistes locaux qu’une section dédiée aux peintures de l’Ecole de Paris à partir de 1900. S’il y a sans aucun doute des joyaux à découvrir ici, n’oubliez pas de jeter un oeil sur les expositions spéciales lorsque vous êtes en ville. Un autre élément du paysage artistique de Sapporo est sans aucun doute l’usage créatif qui a été fait de la nature en créant des environnements harmonisant la nature et l’art. Le meilleur exemple en est le Parc Moerenuma où l’artiste Isamu Noguchi a réalisé un concept grandiose : sur un terrain de plus de 188 hectares, il a créé un parc qui est dans sa totalité une seule et même sculpture, une expérience homogène intégrant des installations artistiques variées, des sentiers, des collines et des forêts, le tout disposé avec une précision géométrique. Le parc a été en outre converti à partir d’une usine de traitement des déchets, donnant au projet de Noguchi la valeur supplémentaire d’un exemple de préservation de l’environnement sur une grande échelle.

Pour quelque chose d’un peu différent, le Musée du saké Chitosetsuru offre une présentation intéressante des marques de saké les plus appréciées dans le pays, avec la possibilité de déguster du saké frais aux différents points de son cycle de production. Nichée dans un district industriel juste au sud-est du centre-ville, la zone aux alentours du musée est également intéressante, avec des caves à saké rénovées et adaptées à de nouveaux usages (comme le musée mentionné ci-dessus) ou utilisées dans leur objectif d’origine.

Lorsque le soleil se couche à Sapporo, la première direction prise par beaucoup est celle de Susukino. Sous ses néons palpitants d’énergie, envahi de fêtards, le quartier est une ode à l’image de la vie nocturne au Japon, celle de Shibuya à Tokyo ou de Dōtonbori à Osaka et doit absolument être vu. Vous trouverez, regroupés dans cette zone des depato omniprésents – immeubles à plusieurs étages pleins de restaurants, d’izakaya, de bars et de clubs à hôtesses, qui sont toujours une véritable aventure. La règle pour s’attaquer à ces bastions : plus vous montez en étage et plus l’expérience sera profonde. 

A quelques rues de là, se trouve Tanukikōji, une rue commerçante couverte, divisée en blocs (ou chō, en japonais), ayant chacun une personnalité propre. Récemment, le septième bloc (nana-chō-me) est le haut lieu des résidents locaux pour ses myriades d’options gastronomiques et les plus aventureux pourront aller un peu plus loin vers l’ouest, hors de la zone couverte où de nouveaux endroits s’ouvrent apparemment jour après jour. Pour les amateurs d’alcool local, une nuit en ville peut être facilement associée avec un échantillonnage de ce que la région a à offrir. North Island Brewery associe la bière pression à des plats de pub, alors que Winecafé Veraison vous donnera un aperçu de la prospérité des vins de la région. N’hésitez pas à goûter la sélection de vins naturels, un domaine où la région a pu se créer une niche même au niveau mondial. A mesure du développement de Sapporo, de nouveaux établissements d’hébergement pour la nuit apparaissent, dont certains peuvent être des destinations de visite . Une des vedettes est le Ten to Ten, un hostel de classe dans un dortoir rénové impressionnant par sa décoration intérieure. Que vous y passiez la nuit ou non, allez faire un tour dans la zone restaurant et bar pour y déguster certains plats faits à partir d’ingrédients locaux. Enfin, tard dans la nuit, dirigez-vous chez Provo. Ce bar éclectique proposant régulièrement des performances de DJ, avec une ambiance communautaire et des éclairages funky, est l’endroit idéal pour expérimenter ce que représente vraiment le « Sapporo moderne ».

Sapporo est une ville attrayante à la fois pour les résidents et les visiteurs. Pour preuve, pendant plus de 36 années consécutives, plus de 90 % de ses habitants ont répondu « aimer Sapporo » dans des enquêtes menées par la ville de Sapporo, et la ville a été choisie comme « ville la plus attrayante » dans le classement japonais des communautés les plus attrayantes du pays pour trois années consécutives à compter de 2010. D’autre part, selon le classement de TripAdvisor « Travelers’ Choice urban destinations on the rise, 2013 », Sapporo a été classée n° 2 en Asie et n° 7 à l'échelle mondiale, la ville continuant d'attirer l’attention du monde entier.