Skip to main content

Villeroy & Boch en 2015 - Tous les objectifs atteints, sans exception

Communiqué de presse   •   fév 11, 2016 12:24 CET

  • Chiffre d’affaires consolidé de 803,8 millions d’euros, soit une progression de 4,9 %
  • EBIT opérationnel de 42,1 millions d’euros, soit une amélioration de 9,6 %
  • Résultat consolidé de 27,3 millions d’euros, en hausse de 12,3 % par rapport à l’exercice précédent

Chiffre d’affaires consolidé en hausse de 4,9 %

Le chiffre d'affaires du Groupe Villeroy & Boch augmente en 2015 de 37,5 millions d'euros, soit une hausse de 4,9 %. S'élevant à 803,8 millions d'euros, il constitue la plus forte progression de son chiffre d'affaires depuis la crise économique de 2009. À cours constant, c’est-à-dire calculé aux taux de change de l’année précédente, la progression du chiffre d'affaires s'élève à 4,1 %.

Sur le marché allemand, la croissance du chiffre d'affaires est robuste, comme au cours des années précédentes. En comparaison annuelle, les ventes progressent de 9,0 millions d’euros, soit 4,1 %, pour s’établir à 227,8 millions d’euros. Sur les marchés ouest européens, les chiffres d'affaires affichent des hausses notables, en particulier en Norvège (+8,9 %), en Espagne (+7,0 %) et en Suède (+5,1 %). Favorisée par la force de la livre sterling, la croissance est de +14,6 % en Grande-Bretagne. Un recul du chiffre d'affaires est enregistré en France (-5,8 %) et en Italie (-3,7 %). Ceci s'explique par la situation conjoncturelle locale qui, malgré une légère amélioration au second semestre, connaît une croissance au-dessous de la moyenne sur l'ensemble de l'année. En Europe de l'Est, les chiffres d'affaires progressent de 8,1 %, à 74,6 millions d'euros, avec une évolution marquée notamment en Hongrie (+59,4 %) et en Roumanie (+24,0 %). Villeroy & Boch enregistre un recul de son chiffre d'affaires en Russie (-8,4 %), essentiellement en raison des effets de change. La région Asie/Australie/Afrique affiche quant à elle une croissance de 9,2 % de chiffre d'affaires, grâce notamment à une activité importante en projet sur demande. L'évolution positive des activités en Chine, le marché majeur le plus grand de la région, a joué sur ce point un rôle déterminant (+22,3 %).

Résultat opérationnel en progression de 9,6 % par rapport à l'exercice précédent, produit exceptionnel du projet immobilier en Suède : 1,4 million d’euros.

Le résultat opérationnel (EBIT) s'améliore de 9,6 % au cours de l'exercice 2015, pour s’établir à 42,1 millions d’euros. Ceci s'explique en premier lieu par la forte progression du chiffre d'affaires et l'amélioration de la qualité du chiffre d'affaires avec des ventes en hausse dans les groupes de produits plus coûteux et à forte marge. En outre, les gains de productivité enregistrés dans les usines et la baisse des prix de l'énergie et des matières premières ont également eu une influence positive. Ces effets se reflètent également dans la marge brute qui gagne 0,3 point, à 44,9 % par rapport à l'année précédente.

Au total, avec le produit exceptionnel d’un montant de 1,4 million d’euros, découlant de la vente des locaux industriels de Gustavsberg (Suède), l’EBIT consolidé s'est élevé à 43,5 millions d'euros. Cette valeur se situe ainsi légèrement au-dessus de celui de l’exercice précédent de 43,2 millions d’euros, bien que le produit exceptionnel soit inférieur de 3,4 millions d’euros par rapport à 2014, ce qui étaye la forte amélioration opérationnelle du groupe. Le résultat consolidé affiche une hausse de 12,3 %, à 27,3 millions d’euros.

Évolution au sein des Divisions

Le chiffre d'affaires nominal de la Division Salle de Bains et Wellness progresse de 5,9 %, à 496,9 millions d’euros pendant l'exercice 2015. À cours constant, le chiffre d’affaires augmente même de 6,9 %. Sur le marché allemand où les ventes sont les plus fortes, la Division surpasse à la fois la croissance moyenne du secteur et l'évolution conjoncturelle dans le secteur de la construction avec une hausse de 6,9 %. En Europe de l'Ouest, l'entreprise enregistre les plus importantes hausses de chiffre d'affaires en Grande-Bretagne (+21,5 %) et aux Pays-Bas (+9,3 %). Cette croissance des ventes en Europe de l'Ouest est notamment soutenue par la vigueur de l'activité de meubles de salle de bains ainsi que l'importante demande en cuvette de WC DirectFlush. En Europe de l'Est, les plus importantes hausses des ventes sont enregistrées en Hongrie (+21,7 %), en Roumanie (+19,0 %) et en Pologne (+12,9 %). En raison d'une conjoncture qui reste réservée dans le secteur de la construction, les marchés enregistrent un recul en France (-5,7 %) et en Italie (-5,4 %). En Russie, le contexte politique et économique difficile ainsi que la dépréciation massive du rouble ont conduit à une stagnation du chiffre d’affaires, qui se situe de ce fait au même niveau que celui de l’exercice précédent (-0,5 %) – avec toutefois une nette croissance de 33,7 % des ventes en devise locale. L'activité s'est fortement développée en Chine (+22,4 %), avec un grand succès pour le lancement de la collection WC douche ViCleanau cours du dernier trimestre.

Les ventes plus importantes avec des marges plus élevées, les gains de productivité enregistrés dans la production, la baisse des prix de l'énergie et des matières premières ainsi que la gestion rigoureuse des coûts dans le domaine administratif permettent d'obtenir un résultat opérationnel (EBIT) en progression de 12,7 %, à 32,8 millions d’euros.

Les ventes nominales de la Division Arts de la Table augmentent de 3,3 %, à 306,9 millions d’euros. À cours constant, le chiffre d'affaires ressort presque au même niveau que l'année précédente (-0,4 %). Tous marchés de distribution confondus, le projet sur demande dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration (+6,7 %) ainsi que le marché en ligne (+30,5 %) bénéficient d'une évolution très positive. En Allemagne, le chiffre d’affaires Arts de la Table reste pratiquement stable et s’élève à 87,4 millions d’euros (-0,1 %). En Europe de l'Ouest, les chiffres d'affaires les plus importants sont enregistrés en Norvège (+17,6 %) et en Grande-Bretagne (+4,6 %). Pour des raisons conjoncturelles, des chiffres d'affaires en recul ont été enregistrés notamment en France (-5,8 %) et en Italie (-3,0 %). Des hausses marquées du chiffre d'affaires ont pu être enregistrées en Europe de l'Est, notamment en Pologne (+13,3 %). Dans la région, le chiffre d'affaires augmente de 10,1 %, à 17,5 millions d'euros. En dehors de l'Europe, les ventes connaissent une progression positive, en particulier en Corée du Sud (+43,6 %), au Japon (+22,9 %), en Chine (+21,7 %) et dans la région Amérique (+21,6 %). En Russie, le chiffre d'affaires recule de 39,4 % en raison de l'énorme dépréciation du rouble ainsi que de la baisse de la consommation.

Avec un EBIT de 9,3 millions d’euros, la Division Arts de la Table affiche une évolution stable par rapport à l’année précédente. Le recul du chiffre d’affaires sur le marché russe, un marché à forte marge pour Villeroy & Boch, est compensé par la croissance des activités de projet sur demande, de marché en ligne et de « seconde marque » ainsi que par une gestion rigoureuse des coûts dans nos structures de distribution, de marketing et d’administration.

Volume des commandes, flux de trésorerie opérationnel et liquidité nette

Le volume de commandes était de 63,3 millions d’euros au 31 décembre 2015, soit une hausse de 11,9 millions d’euros par rapport à l’exercice précédent. La part de la Division Salle de Bains et Wellness ressort ici à 50,9 millions d’euros et celle de la Division Arts de la Table à 12,4 millions d’euros.

Le flux de trésorerie lié aux activités opérationnelles s’est élevé à 34,1 millions d’euros, soit 16,8 millions d’euros de moins que l’année précédente. Ce recul est essentiellement dû à la constitution des stocks réalisés l'année précédente, notamment pour les marchés de croissance Salle de Bains et Wellness ainsi qu'à la hausse des créances clients liée au chiffre d'affaires. La liquidité nette se situe à 15,0 millions d’euros, légèrement au-dessous de l’exercice précédent (15,8 millions d’euros). Les apports de liquidités découlant de l'amélioration du résultat consolidé ainsi que de la cession des anciens locaux industriels en Suède ont pu compenser les besoins financiers de l'accroissement des stocks.

Dividendes

Le Directoire et le Conseil de Surveillance proposeront à l’Assemblée générale du 1er avril 2016 d’affecter le bénéfice au bilan réalisé par Villeroy & Boch AG à la distribution d’un dividende augmenté de 5 pour cent par rapport à l’exercice précédent, soit de 0,49 euro par action préférentielle et de 0,44 euro par action ordinaire.

Investissements

Les investissements en immobilisations corporelles et incorporelles se sont élevés, au cours de l’exercice 2015, à 29,1 millions d’euros. La majeure partie de cette somme (75 %) a été investie dans la Division Salle de Bains et Wellness, en mettant l'accent sur l'optimisation du réseau de production. Les investissements dans la Division Arts de la Table ont été consacrés pour l'essentiel au développement et à l'optimisation du réseau de distribution. La valeur plus élevée de l’exercice précédent (44,6 millions d'euros) provient surtout des investissements effectués dans le nouveau centre d’assemblage et de logistique en Suède ainsi que dans la nouvelle centrale de cogénération à Mettlach.

Estimation de la situation commerciale

« Nous sommes très satisfaits de l'année écoulée. Nous avons atteints tous les objectifs que nous nous étions fixés, sans exception : la croissance de notre chiffre d'affaires est la plus forte enregistrée depuis la crise économique en 2009 et nous augmentons à nouveau notre résultat opérationnel. Villeroy & Boch, c'est une croissance fiable que nous souhaitons poursuivre dans les années à venir », a déclaré Frank Göring, Président du Directoire de Villeroy & Boch AG.

Malgré des incertitudes dans les pays émergents, l'entreprise table pour 2016 sur une légère amélioration de l'économie mondiale par rapport à l'année précédente en raison des prévisions positives dans la zone euro. Le Fonds monétaire international prévoit, dans ce contexte, une augmentation globale de la croissance de 3,4 % (2015 : 3,1 %). « Pour 2016, nous visons une progression du chiffre d'affaires consolidé entre 3 et 6 % », a indiqué Frank Göring. « Pour le résultat opérationnel, nous tablons sur une croissance de 5 à 10 %. »

Villeroy & Boch en 2015 - Chiffres consolidés suivant les normes IFRS

LE GROUPE EN BREF01/01/2015-31/12/2015millions d’euros01/01/2014-31/12/2014millions d’eurosVariation enmillions d’eurosVariation

en %

Chiffre d’affaires (nominal)803,8766,337,54,9
Chiffre d’affaires – Allemagne227,8218,89,04,1
Chiffre d’affaires – International576,0547,528,55,2
EBIT (opérationnel) avant projet immobilier en Suède42,138,43,79,6
EBIT, projet immobilier en Suède compris43,543,20,30,7
EBT(Résultat avant impôts sur les bénéfices)37,934,93,08,6
Résultat consolidé27,324,33,012,3
Flux de trésorerie opérationnel34,150,9-16,8-33,0
Investissements29,144,6-15,5-34,8
Rentabilité opérationnelle des actifs nets (glissante)13,6 %13,0 %0,6 PP4,6
Rentabilité des ventes EBIT (opérationnel) 5,2 %5,0 %0,2 PP4,0
Rendement des capitaux propres (opérationnel) 15,7 %13,5 %2,2 PP16,3
Dividende par action préférentielle0,49 €0,44 €0,05 € 11,4
Dividende par action ordinaire0,44 €0,39 €0,05 €12,8

Villeroy & Boch est une des principales marques de prestige au monde pour les produits en céramique. Depuis sa fondation en 1748, l’entreprise familiale, dont le siège se trouve à Mettlach en Allemagne, est symbole d’innovation, de tradition et de style. La marque célèbre est présente dans 125 pays avec des produits issus des domaines de la salle de bain et du bien-être et des arts de la table.