Skip to main content

Villeroy & Boch en 2016

Communiqué de presse   •   fév 09, 2017 15:32 CET

  • À cours constant, le chiffre d’affaires consolidé a progressé de 3,3 %, à 820,1 millions d’euros, soit une amélioration en valeur nominale de 2,0 %
  • EBIT de 47,6 millions d’euros, soit une amélioration de 9,4 %
  • Résultat consolidé de 29,1 millions d’euros, en hausse de 6,6 % par rapport à l’exercice précédent

Progression du chiffre d’affaires consolidé de 3,3 %, à cours constant

À cours constant, c’est-à-dire calculé aux taux de change de l’année précédente, le Groupe Villeroy & Boch a enregistré au cours de l'exercice 2016 une progression de son chiffre d’affaires de 3,3 %, à 820,1 millions d’euros. La progression du chiffre d’affaires s’est élevée, en valeur nominale, à 2,0 %, soit 16,3 millions d’euros.

Sur le marché domestique allemand, une croissance robuste du chiffre d’affaires a de nouveau été réalisée : en comparaison annuelle, les ventes ont progressé de 13,6 millions d’euros, soit 6,0 %, pour s’établir à 241,4 millions d’euros. Sur les marchés européens, les chiffres d'affaires affichent des hausses notables : +11,7 % en République tchèque, +5,5 % dans les pays du Benelux, +4,3 % en Autriche et +2,4 % en Suède. Après plusieurs années de baisses pour des raisons d’ordre conjoncturel, le chiffre d’affaires français a, pour la première fois, de nouveau légèrement progressé (+0,6 %). Un recul du chiffre d'affaires a été enregistré en Grande-Bretagne (-5,2 %) dû à la faiblesse de la livre sterling. En Russie, le chiffre d'affaires a accusé un recul de 7,8 %, dû à la faiblesse persistante du rouble et de la conjoncture. La région Asie/Australie/Afrique affiche une croissance du chiffre d'affaires de 7,9 %. L'évolution positive des activités en Chine, le marché majeur de la région, a joué sur ce point un rôle déterminant (+35,2 %). La région Amérique a enregistré un chiffre d’affaires de 47,9 millions d’euros, en baisse de 7,8 % par rapport à l’exercice précédent, entre autres dû aux effets de change résultant de la faiblesse de l'évolution du peso mexicain.

EBIT consolidé en hausse de 9,4 % par rapport à l’exercice précédent

Le résultat opérationnel avant impôts sur les bénéfices et intérêts (EBIT) s'est amélioré de 9,4 % au cours de l'exercice 2016, pour s’établir à 47,6 millions d’euros (contre 43,5 millions d’euros au cours de l’exercice précédent). Ceci s'explique principalement par l’évolution positive du chiffre d'affaires ainsi que par la gestion efficace des coûts. L’EBIT consolidé contient également un produit exceptionnel d’un montant de 1,7 million d’euros découlant de la vente des locaux industriels de Gustavsberg en Suède (contre 1,4 million d’euros l’année précédente). Le résultat consolidé s’est amélioré de 6,6 %, à 29,1 millions d’euros.

Évolution au sein des Divisions

Le chiffre d'affaires nominal de la Division Salle de Bains et Wellness a progressé de 5,5 %, à 524,4 millions d’euros, au cours de l'exercice 2016. À cours constant, le chiffre d’affaires a même augmenté de 7,3 %. En Allemagne, le chiffre d'affaires réalisé par la Division a progressé de 10,5 %. En Europe de l’Ouest, les plus fortes progressions de chiffre d’affaires ont été enregistrées en Espagne (+19,3 %), dans les pays du Benelux (+8,6 %) et en Autriche (+4,5 %). Ces progressions des chiffres d'affaires en Europe de l'Ouest ont résulté essentiellement de la vigueur de l'activité de meubles de salle de bains, qui a enregistré une hausse de 12,3 %, à 54,0 millions d’euros, dépassant pour la première fois la barre des 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, ainsi que de la demande en constante croissance de cuvettes de WC DirectFlush sans rebord. En Europe de l'Est, les plus importantes hausses des ventes ont été enregistrées en Ukraine (+44,0 %) et en Hongrie (+10,2 %). Un recul du chiffre d'affaires a été enregistré en Suisse (-18,4 %), en Russie
(-11,8 %) et en Italie (-7,8 %). En Chine, la forte hausse du chiffre d’affaires de 32,2 % a été essentiellement due à la collection à succès de WC douche ViClean.

Grâce à l’évolution positive du chiffre d’affaires, à la gestion efficace des coûts dans le domaine administratif ainsi qu’à la baisse des dépenses des matières premières et de l'énergie, le résultat opérationnel (EBIT) de la Division a progressé de 10,4 %, à 36,2 millions d’euros.

Au cours de l’exercice 2016, la Division Arts de la Table a réalisé un chiffre d'affaires de 295,7 millions d’euros (-3,6 %). À cours constant, cela correspond à un recul de 3,1 %. L’évolution du chiffre d’affaires a également été influencée par la décision de mettre davantage l’accent sur les circuits commerciaux à marge élevée, de se montrer plus réticents en matière d’offres spéciales et de transférer des parties des activités « seconde marque » dans les activités de concession de licences. Les reculs de chiffre d’affaires associés ont été presque neutralisés dans le résultat grâce à des revenus de licences supplémentaires. En Allemagne, le chiffre d’affaires s’est élevé à 86,2 millions d’euros, en repli de 1,4 % par rapport à l’exercice précédent. En Europe, un recul du chiffre d'affaires a en outre été enregistré en France (-2,5 %) et en Grande-Bretagne (-9,9 %). Ce dernier est imputable à la dépréciation de la livre sterling ; après correction des effets de change, les ventes ont progressé de 0,9 %. Les activités en Russie ont enregistré une évolution positive (+18,3 %). En dehors de l'Europe, le chiffre d'affaires a progressé en particulier en Chine (+82,9 %), grâce à une activité importante en gestion de projets dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Un recul du chiffre d'affaires a par contre été enregistré au Japon (-24,5 %) ainsi qu’au Proche et Moyen-Orient (-17,9 %). Sur tous les marchés de distribution, notre propre activité de commerce électronique a continué d’afficher un développement positif (+7,9 %).

Le bénéfice opérationnel de la Division Arts de la Table s'est amélioré de 4,3 % au cours de l'exercice 2016, pour s’établir à 9,7 millions d’euros. Cela s’explique essentiellement par les succès dans l’optimisation des stocks, la croissance des revenus issus des activités de concession de licences et une gestion rigoureuse des coûts dans nos structures de distribution, de marketing et de développement ainsi que dans l’administration.

Volume des commandes, flux de trésorerie opérationnel et liquidité nette 

Le volume des commandes au 31 décembre 2016 s’élevait à 73,9 millions d’euros, soit à un niveau nettement supérieur à celui de l’exercice précédent (63,3 millions d’euros), la Division Salle de Bains et Wellness y contribuant à hauteur de 63,4 millions d’euros et la Division Arts de la Table à hauteur de 10,5 millions d’euros.

En 2016, le flux de trésorerie lié aux activités opérationnelles a progressé de 43,8 millions d’euros, pour s’établir à 77,9 millions d'euros. Cette amélioration est due aux effets positifs générés par la croissance du chiffre d’affaires réalisée ainsi qu’à la réduction des stocks et à la diminution des créances clients. Telles ont notamment été les raisons qui ont conduit à une augmentation de la liquidité nette à 60,7 millions d’euros (contre 15,0 millions d’euros l’année précédente).

Dividendes

Le Directoire et le Conseil de Surveillance proposeront à l’Assemblée générale du 24 mars 2017 d’affecter le bénéfice au bilan réalisé par Villeroy & Boch AG à la distribution d’un dividende augmenté de 4 cents par rapport à l’exercice précédent, soit de 0,53 euro par action préférentielle et de 0,48 euro par action ordinaire.

Investissements

Les investissements en immobilisations corporelles et incorporelles se sont élevés, au cours de l’exercice écoulé, à 26,2 millions d’euros, dont environ trois quarts ont été consacrés à la Division Salle de Bains et Wellness pour des mesures de modernisation et l’acquisition de nouvelles installations. Les investissements dans la Division Arts de la Table ont été affectés pour l'essentiel au développement et à l'optimisation du réseau du commerce de détail et à l’acquisition de nouvelles installations techniques.

Estimation de la situation commerciale

« L’année 2016 a été pour nous une année de bonnes performances. Malgré des effets de change négatifs, nous sommes parvenus, une fois de plus, à accroître notre chiffre d’affaire et notre résultat », a déclaré Frank Göring, Président du Directoire de Villeroy & Boch AG.

Pour l’exercice 2017, l'entreprise table sur une augmentation du chiffre d'affaires consolidé de l’ordre de 3 à 5 %. En ce qui concerne l’EBIT, une amélioration de 5 à 10 % est attendue. 

Villeroy & Boch est une des principales marques de prestige au monde pour les produits en céramique. Depuis sa fondation en 1748, l’entreprise familiale, dont le siège se trouve à Mettlach en Allemagne, est symbole d’innovation, de tradition et de style. La marque célèbre est présente dans 125 pays avec des produits issus des domaines de la salle de bain et du bien-être et des arts de la table.

Pièces jointes

Document PDF