Skip to main content

"Between The Clock & The Bed" - Munch vu par des artistes comme Patty Smith et Charlotte Gainsbourg

Communiqué de presse   •   fév 28, 2019 08:30 CET

Photo Anorak NoA / Bacon

Oslo émerge comme l'une des capitales d'Europe les plus en vogue par son attractivité culturelle : une architecture à la pointe, une scène culinaire de premier plan, un design innovant, des concepts de bars et de cafés, une scène musicale et de festivals vibrante, des entrepreneurs et des initiatives locales engagés, un mode de vie scandinave. En 2020, la ville ouvrira le nouveau musée Munch - Lambda. 


BETWEEN THE CLOCK AND THE BED

Le Musée Munch, en coopération avec le Festival de musique Øya et 10 musiciens contemporains qui se sont produits à Oslo en 2018 pendant le festival, présentent "Between the Clock and the Bed". 

La solitude, l’amour, la sexualité, le deuil et la mort occupent une place prépondérante dans la vie et l’œuvre d’Edvard Munch. Ce court-métrage explore la façon dont les idées et thématiques universelles abordées par Munch résonnent chez les artistes d’aujourd’hui tels que Patti Smith (US), Myra (NO), Emir (NO), Bendik Giske (NO), Charlotte Gainsbourg (FR), 6LACK (US), Cezinando (NO), Gundelach (NO), Carmen Villain (NO) and Lars Vaular (NO).

A visionner ICI : https://www.nowness.com/story/between-the-clock-and-the-bed
(Envoi de la vidéo sur demande si vous souhaitez la partager)


CITATIONS

"I do not believe in the art which is not the compulsive result of Man's urge to open his heart." – Edvard Munch

"My art is really a voluntary confession and an attempt to explain to myself my relationship with life—it is, therefore, actually a sort of egoism, but I am constantly hoping that through this I can help others achieve clarity." – Edvard Munch

“You know, when I first saw this painting it was like seeing my mother and myself. I was a very sickly child. I remember this painting had very deep effect on me, so it’s nice to see it again. See it and stand before it, instead of in a book.” Patti Smith upon seeing The Sick Child (1896) by Edvard Munch

“Well, a lot of people that even commit suicide, are often very successful. It doesn’t always run hand in hand with happiness. Cause he might have been very lonely.” Patti Smith reflecting on Edvard Munch post-success.

“It’s figuring out my purpose through expressing myself. I create, not just so I can say what I want to say, but also so that other people can learn and feel from it.” 6LACK

“The choice of colors is incredible, because they’re quite ugly. But the whole thing is incredibly beautiful.” Charlotte Gainsbourg upon seeing Weeping Nude (1913-1914) by Edvard Munch

“You can’t not relate to Munch, if you work aesthetically in Oslo. He’s weight. Mass.”Bendik Giske

“Your whole output as an artist is kind of like a self-portrait, in the grand scheme of things.” Cezinando

EDVARD MUNCH 

Edvard Munch (1863 – 1944) était un peintre expressionniste norvégien. Son œuvre la plus connue, « Le Cri », est l’une des peintures les plus emblématiques au monde. Dès son plus jeune âge, Munch se consacra entièrement à l’art. Peindre devint pour lui un exutoire face aux souffrances rencontrées au cours de sa vie : les décès de sa mère et de sa sœur, les conflits avec son père, la pauvreté, la maladie, l’instabilité mentale, la dépression, l’addiction, les ruptures amoureuses et la solitude.

Tout au long de sa vie, Munch ne cessa d'exprimer ses états d'âme. Sans concession, il révéla tout ce qu’il aurait pu traverser. On retrouve dans beaucoup de ses autoportraits une mise en scène dramaturgique de l’artiste – il se peignait comme il voulait être perçu.

Dans l’œuvre de Munch, l’introspection et la mise à nu sont étroitement associées à la mythologie et à la séduction. En s'autorisant à montrer ses émotions les plus fortes, Munch nous en apprend sans cesse sur la substance et la profondeur.

OÙ VOIR LES ŒUVRES DE MUNCH

En tant que maître du modernisme, Munch a créé de nombreuses toiles considérées comme des chefs-d’œuvre. « Le Cri » est de toute évidence son tableau le plus célèbre, mais le corpus de Munch contient bien plus que ce seul symbole de l’expressionnisme.

Le musée Munch possède une collection de 1100 peintures, 4500 dessins et 18000 lithographies. C’est Munch lui-même qui décida, à un âge avancé, de donner ces œuvres, à titre posthume, à la ville d'Oslo pour partager son héritage avec le public : https://munchmuseet.no/en

La collection Munch du nouveau Musée national d’Oslo, qui ouvrira ses portes en 2020, comprend la plus ancienne version de son œuvre « Le Cri » (1893), « La Madone » (1894-1895), « Jeunes filles sur un pont » (Vers 1901), « La Danse de la vie » (1899-1900), « L’Enfant malade » (1885–1886) et plusieurs autres œuvres emblématiques du peintre : https://www.nasjonalmuseet.no/en/

KODE - la réunion des musées d'art de Bergen, expose l'une des plus importantes collections de peintures de Munch au monde. On y voit notamment des œuvres issues de sa « frise de la vie », une série de peintures où Munch décrit le psychisme de l'homme moderne : https://kodebergen.no/en/article/bergen-munch-collection



Contact presse en France

Delphine Vallon
mailto:delphine.vallon@innovationnorway.no

Notre service de presse organise des voyages de presse individuels ou en groupe et vous fournit aussi du contenu informatif pour vos articles et des photos. Nous travaillons avec tous types de médias et sommes à votre écoute pour discuter et vous aider dans vos recherches. Nous éditons des communiqués de presse pour vous enrichir régulièrement des dernières actualités de notre pays.

Pour plus d’informations visitez notre page : https://www.visitnorway.fr/presse-et-medias/