Skip to main content

Les relations de Vincent van Gogh au cœur de l’exposition du musée Noordbrabants

Communiqué de presse   •   avr 02, 2019 09:20 CEST

Vincent van Gogh, La berceuse (Madame Roulin), 1889, Huile sur toile, 92,7 x 73,8 cm, The Art Institute of Chicago, Helen Birch Bartlett Memorial Collection

Bois-le-Duc, le 1 avril 2019 – Le musée Noordbrabants consacre du 21 septembre 2019 au 12 janvier 2020 une grande exposition aux amis, à la famille et aux modèles qui ont joué un rôle important dans la vie et l'œuvre de Vincent van Gogh (1853-1890). À travers près de 90 peintures, dessins, lettres et documents, l’exposition « Van Gogh et les siens. Amis, famille, modèles » met en lumière les personnalités les plus marquantes de la vie du peintre et invite le public à faire connaissance avec ses « intimes ». C’est la première fois qu’une exposition entend ainsi donner une image détaillée des relations qu’entretenait Van Gogh avec son entourage. Un parcours qui remet en cause le cliché de l'artiste tourmenté et isolé et révèle que Van Gogh, malgré des relations souvent difficiles avec les autres, était très aimé de ses amis et de sa famille en tant qu’homme et en tant qu'artiste. « Van Gogh et les siens » est une exposition conçue par Sjraar van Heugten, ancien responsable des collections du musée Van Gogh et commissaire d'exposition indépendant.

L’homme derrière l’artiste

Homme passionné, Vincent van Gogh entretenait des relations parfois tumultueuses avec sa famille, ses amis et ses collègues artistes. Certains de ses liens étaient étroits et anciens, d’autres beaucoup plus éphémères à cause d’un franc-parler qui pouvait éloigner les gens. Le parcours de l'exposition met à l’honneur les personnes qui ont le plus compté pour Van Gogh, dans un ordre essentiellement chronologique, de ses débuts à La Haye et dans le Brabant à son séjour à Paris et dans le Midi de la France, jusqu'à sa mort à Auvers-sur-Oise le 29 juillet 1890. L’exposition éclaire sa vie familiale et ses amitiés avec des artistes tels que Anthon van Rappard, Anton Mauve, Émile Bernard, Paul Gauguin, Henri de Toulouse-Lautrec et Paul Signac, de même que ses relations amoureuses. À travers des documents souvent très personnels – lettres, carnets de croquis, dessins et tableaux que le peintre a réalisés de son entourage – le public est invité à mieux pénétrer la personnalité de l’illustre peintre et à découvrir l’homme qui se cache derrière l'artiste.

Des prêts inédits et chefs-d'œuvre

L’exposition rassemble un ensemble important de prêts issus principalement de collections néerlandaises, dont une forte majorité provient des musées Van Gogh et Kröller-Müller, complété de quelques prêts exceptionnels de grands musées étrangers. Elle est aussi l’occasion de découvrir des œuvres et des documents issus de collections privées, ainsi que de très nombreuses raretés, dont l'existence est pratiquement inconnue du grand public : un carnet d’esquisses de Matthijs Maris, des carnets de dessins de Van Gogh destinés à Betsy Tersteeg, la fille du marchand d'art H.G. Tersteeg de La Haye, qui n’ont encore jamais été montrés, une lettre rarement montrée de Vincent à Paul Signac provenant d’une collection privée et six lettres de condoléances que des amis du peintre – parmi lesquels Camille Pissarro, Henri de Toulouse-Lautrec et Paul Gauguin – ont envoyées à son frère Théo. Parmi les chefs-d'œuvre absolus, le public pourra admirer La Nature morte avec la Bible de 1885 conservée au musée Van Gogh (Fondation Vincent van Gogh), La Berceuse (Madame Roulin) de 1889 de l'Art Institute of Chicago et L'Arlésienne (Madame Ginoux) de 1890 à la Galerie Nationale d’Art Moderne et Contemporain de Rome.

Une attention spéciale pour Théo van Gogh

Certaines personnes font l'objet d'une attention particulière dans le parcours de l’exposition. Une place privilégiée est ainsi réservée à Théo van Gogh (1857-1891), sans conteste la personne la plus importante de la vie de Van Gogh. Nul ne connaissait mieux Vincent que son frère Théo, qui le décrivait en ces termes dans une lettre adressée à sa sœur Willemien (Paris, 14 mars 1887) : « C’est comme si deux personnalités cohabitaient en lui, l’une merveilleusement civilisée, agréable et douce et l’autre orgueilleuse et impitoyable. » L'amitié entre les deux frères et leur passion commune pour l'art et la littérature sont notamment mis en valeur dans le tableau Portrait de Théo van Gogh de 1887, dans un recueil de poèmes que Vincent a dédié à Théo en 1874-1875 et dans un album de 42 estampes marouflées ayant probablement appartenu à Théo, prêtés par le musée Van Gogh d’Amsterdam. Le recueil de poésie, en particulier, donne une image émouvante de l'amour fraternel.

Van Gogh au musée Noordbrabants

Le musée Noordbrabants est le seul musée des Pays-Bas septentrionaux à conserver et exposer des œuvres originales de Van Gogh. Le public peut les découvrir lors du parcours « L’Histoire du Brabant », plus spécifiquement dans un pavillon dédié à l’artiste et sa période brabançonne. Outre trois tableaux (Paysanne bêchant, Moulin à eau de Kollen et Nature morte aux bouteilles et au

coquillage) et une aquarelle (Le Jardin du presbytère de Nuenen) de son propre fonds, le musée a notamment en dépôt des œuvres empruntées au musée Van Gogh, à l’Office néerlandais du patrimoine culturel (Rijksdienst voor het Cultureel Erfgoed), au Rijksmuseum d’Amsterdam et à une collection particulière.

Icône du Brabant

Vincent van Gogh est né en 1853 dans le Brabant, au sud des Pays-Bas. C'est là qu'a germé son incroyable talent et qu'il s'est forgé son caractère volontaire. Les sites brabançons où Van Gogh a vécu et travaillé ont conjugué leurs forces sous la dénomination « Van Gogh Brabant ». Trois centres patrimoniaux, 39 monuments Van Gogh et la collection d'œuvres originales exposées dans le Musée du Brabant-Septentrional retracent les étapes de sa vie. Les visiteurs pourront ainsi côtoyer Vincent de près, de son enfance à Zundert à son premier chef-d'œuvre à Nuenen, en passant par les balbutiements de sa carrière à Etten et les leçons de dessin à Tilburg.

Informations pratiques musée Noordbrabants
Musée Noordbrabants
Verwersstraat 41, ’s-Hertogenbosch
T +31 (0)73 6877 877
www.hetnoordbrabantsmuseum.nl

Ouvert du mardi au dimanche de 11h00 à 17h00.
Fermé le lundi (sauf jours fériés), 1er janvier, Carnaval, fête du roi et 25 décembre.
Tarifs musée Noordbrabants:

Adultes : 15 €
Moins de 18 ans : gratuit

--- NOTE POUR LA RÉDACTION---

Pour toute question et des visuels en haute définition, merci de contacter :
Het Noordbrabants Museum, service Communication et Marketing
Barbara Brian, T +31 (0)73 6877 877, +31 (0)6 472 364 84 ou bbrian@hnbm.nl

Pour en savoir plus, adressez-vous à Presse & RP Belgique & Luxembourg :

Esther Rijke, tél. 02/ 543 08 05, erijke@holland.com (non destiné à être publié)

Pour des infos publiques générales : www.holland.com