Skip to main content

​André Gauthier interrogé par des agents et refusé l'accès aux diplomates Canadiens

Press release   •   May 31, 2019 21:14 BST

Il vient d'être cuisiné par 5 policiers depuis des heures. Il n'a pas été autorisé à voir des représentants canadiens ou son avocat », rappelle le fils Alexis Gauthier, qui fait campagne désespérément pour la fin du calvaire de son père, à la suite de son extradition d'Oman vers les Émirats arabes unis.

Les Emirats Arabes Unis sont des auteurs de violations des droits de l'homme qui ont été documentés», a déclaré Radha Stirling, témoin expert et PDG de Detained in Dubai. «Les Emirats Arabes Unis sont réputés pour leurs aveux forcés, leurs procès inéquitables, leurs détentions sans preuves, leurs violations des droits humains et leurs actes de torture. Le ressortissant britannique Lee Bradley Brown a été tué en garde à vue. Trois témoins ont attribué sa mort à la violence policière.

Les gouvernements étrangers ne peuvent tout simplement pas faire confiance aux autorités locales et ne peuvent pas adopter la ligne de conduite habituelle consistant à« suivre une affaire »et à« garantir le respect de la procédure, car franchement, si les Emirats Arabes Unis avaient suivi les normes occidentales en matière de procédure régulière, André ne serait pas dans cette situation difficile."

Au fil des années, M. Stirling a travaillé en étroite collaboration avec les gouvernements étrangers. «Dans une affaire d'injustice similaire, le ministre des Affaires étrangères de Malaisie a pris l'avion pour se rendre aux Emirats Arabes Unis pour rencontrer les dirigeants et faire venir avec succès leur citoyen, M. Richard Lau. Le ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni a également cherché à obtenir la liberté du ressortissant britannique Matthew Hedges, tandis que le gouvernement australien a ramené ses citoyens, Matt Joyce et Marcus Lee, à la maison. "

Après avoir appris la situation d'André, un double national américain et canadien, M. Robert Buchan, s'est dit stupéfait par le désintérêt manifesté par le Canada pour son propre cas. «L'ambassade du Canada n'a absolument rien fait. Ils n’ ont rien fait! Zéro!" il s'est donc tourné vers le gouvernement des États-Unis pour obtenir de l'aide: «Sans le consulat des États-Unis, j'aurais passé quatre ans en prison. J'espère que M. Martel pourra être le héros. Quelqu'un doit tenir tête aux Émiriens sans foi ni loi ». L'innocence de M. Buchan a ensuite été prouvée devant les tribunaux américains. Les États-Unis ont également récemment aidé à obtenir la libération de leur citoyen, M. David Oliver.

Stirling a poursuivi: "Nous travaillons avec la famille d'André, ainsi qu'avec la ministre des Affaires étrangères du Canada, Mme Goldsmith-Jones et bien sûr, le député Richard Martel, qui a été absolument incroyable dans sa représentation de M. Gauthier. Nous sommes extrêmement inquiets pour M. Gauthier, qui est déjà détenu abusivement depuis plus d'un an et demi, pour une accusation qui a été invalidée par un expert de la cour. Ce n'est certainement pas un cas où le gouvernement canadien peut rester silencieux. Le Canada a promu les Émirats Arabes Unis, a aidé dans leurs relations publiques et a activement cherché un intérêt pour l'# Expo2020 de Dubaï. Les Émirats Arabes Unis sont le plus grand importateur de produits canadiens dans la région du golfe et les deux pays ont travaillé au développement de leurs relations diplomatiques et commerciales. Cependant, cela ne peut pas se faire aux dépens des Canadiens et les abus commis contre les citoyens ne peuvent être pris à la légère. Le Canada doit faire savoir clairement aux Émirats Arabes Unis que les violations des droits de l'Homme contre leurs citoyens sont une priorité et ne seront pas tolérées. Le ministre britannique des Affaires étrangères est même allé jusqu'à menacer de prononcer des sanctions contre les Émirats Arabes Unis alors que les tensions autour de la détention arbitraire d'un ressortissant britannique s'intensifieraient. Si la détention d'André se poursuit, le Canada devra peut-être indiquer son intention de faire de même."

Détenu à Dubaï, les investisseurs canadiens et les groupes d’affaires mutuels seront avertis des dangers de faire des affaires à Dubaï. Les Émirats Arabes Unis se sont révélés dangereux pour les investisseurs et les expatriés, avec des allégations non fondées et frivoles qui ont entraîné des années de détention arbitraire et de condamnations injustifiées. "Plus une personne ou une entreprise réussit, plus les personnes impliquées courent des risques. Les Émirats Arabes Unis doivent s’occuper de toute urgence du cas d’André Gauthier et assurer aux investisseurs étrangers qu’ils ne soutiendront ni ne toléreront plus la détention d’étrangers innocents. Tant qu'il restera en détention, le gouvernement canadien sera obligé d'émettre des avertissements consulaires à l'intention des expatriés et de les avertir davantage de voyager dans le pays."

M. Richard Martel, député au Parlement hier, a appelé à une action accrue de la part d'André. "Si la priorité du premier ministre est véritablement celle des Canadiens, j'aimerais savoir s'il a demandé l'aide du vice-président américain pour Citoyen canadien actuellement détenu aux Emirats Arabes Unis, un pays au bilan lamentable en matière de droits de la personne."

Mme la députée Pamela Goldsmith Jones, a répondu: "Notre gouvernement travaille sur cette question depuis un certain temps. La question a été soulevée avec les autorités dans les Émirats Arabes Unis. Nous surveillons la situation et continuerons de le faire."  Alexis, le fils d'André, a quant à lui déclaré: "Nous ne voulons pas que M. Trudeau suive la situation, nous voulons qu'il la dirige".

"Ce que le Canada fera ensuite déterminera la manière dont les Émirats Arabes Unis traiteront avec les citoyens à l’avenir. Si c'est bien abordé, les Canadiens seront mieux protégés contre les abus. Sinon, nous verrons beaucoup plus de cas comme celui d'André. L'implication du Canada dans le cas de M. Gauthier créera une sorte de précédent en matière de diplomatie entre les pays confrontés à des situations difficiles comme l'abus d'un citoyen", a déclaré Mme Stirling, "les Émirats Arabes Unis doivent savoir que le Canada ne sera pas malmené

UAE Criminal and Civil Justice Specialists.  Contact us on info@detainedindubai.org or press@detainedindubai.org

(UK) +44 207 060 6900   (USA) +1 786 789 2347   @Twitter   @Facebook

Radha Stirling, is founder and CEO of UK / USA based legal and human rights organisation Detained in Dubai, Expert Witness and respected analyst of Middle East Policy.

Copyright © Detained in Dubai 2007-2018. Detained in Dubai Limited, is registered in England and Wales under company number 11248768 with its registered office at Kemp House, 180 City Road, London EC1 2NX UK

Comments (0)

Add comment

Comment

By submitting the comment you agree that your personal data will be processed according to Mynewsdesk's Privacy Policy.