Skip to main content

HISTOIRES OUBLIEES 5 : LE 1er MAI

Communiqué de presse   •   avr 29, 2019 09:18 CEST

Le 1er mai n’est pas qu’un jour férié ou de congé. Le 1er mai, c’est avant tout une journée de lutte et de revendications en faveur des travailleurs. Une lutte dans laquelle certains, il faut le rappeler, ont perdu vie...

« LES HISTOIRES OUBLIEES »

Pourquoi célèbre-t-on la fête des travailleurs le 1er mai ?

Comment les syndicats ont-ils œuvré à la création de la sécurité sociale ?

Pourquoi les grèves de 1960 ont-elles posé les premières pierres de la Belgique fédérale que nous connaissons aujourd’hui ?

Comment Karl Marx a-t-il influencé la condition ouvrière chez nous ?

Pourquoi Liège a-t-elle été pionnière en matière de suffrage universel ?

On a parfois tendance à l’oublier : ce que l’on appelle aujourd’hui les « acquis sociaux » ont en fait été conquis, souvent de haute lutte, lors de combats menés par la classe ouvrière depuis des décennies. Certains y ont même perdu la vie, comme ces ouvriers de la petite ville de française de Fourmies, tombés sous les balles de l’armée de la République, alors qu’ils manifestaient pour réclamer la journée de 8H. C’était le 1er mai 1890, pas très loin de chez nous.

On l’oublie parfois aussi : en menant les grandes grèves de 60 contre la Loi unique, les travailleurs de l’époque ont posé les jalons qui mèneront, vingt ans plus tard, au fédéralisme que l’on connaît aujourd’hui. Le travail syndical et les luttes des travailleurs ont aussi permis la naissance de la sécurité sociale au sortir de la guerre, l’amélioration considérable de la condition ouvrière et l’avènement du suffrage universel.

Ce sont ces « Histoires oubliées » que nous vous proposons de redécouvrir dans une série de capsules vidéo. François André, camarade passionné d’Histoire, revient pour nous sur ces événements fondateurs de notre société et de notre condition sociale. A voir dès ce mois d’avril sur notre site internet www.irwcgsp.be, ainsi que via nos réseaux sociaux : Facebook InterRégionale Wallonne de la CGSP et Twitter @irw_cgsp

YOUTUBE : LA VIDEO


L’IRW CGSP inscrit son action syndicale dans la double volonté d’œuvrer quotidiennement tant à l’amélioration directe des conditions de vie des travailleurs, avec ou sans emploi, qu’à la réalisation de son projet de transformation sociale.

Le syndicalisme est un outil essentiel pour assurer l’émancipation sociale de l’ensemble de la population et plus particulièrement des travailleurs. Pour ce faire, l’organisation syndicale se doit de former ses affiliés et d’informer l’ensemble des travailleurs. Le syndicalisme doit être un outil d’analyse, de revendications et de combat.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Commentaire

By submitting the comment you agree that your personal data will be processed according to Mynewsdesk's Privacy Policy.