Skip to main content

RTBF : Dépôt de préavis de grève pour le jeudi 21 février 2019 de 00h à 24h

Communiqué de presse   •   fév 11, 2019 11:36 CET

La CGSP dénonce depuis longtemps avec force et vigueur la précarisation d’une partie de l’emploi à la RTBF, via l’utilisation d’une société intérimaire, et une politique assumée de « turn over » sur une bonne partie d’emplois pérennes et de métiers indispensables, notamment dans la production de contenus. La réponse du CA de la RTBF sur le deuxième point de notre cahier de revendications (diminution de l’emploi précarisé pour des fonctions pérennes) ne propose aucune alternative pour diminuer l’emploi précaire institutionnalisé qu’a créé de toutes pièces la RTBF, plus particulièrement dans les métiers de la production de contenus (techniciens, journalistes, assistants, réalisateurs, etc…), comme le prouve les statistiques d’emploi de la RTBF, qui ne relève plus du tout d’aucun travail temporaire.

Réunis en Assemblées du Personnel sur les sites régionaux et bruxellois, les membres du Personnel présents se sont exprimés unanimement pour un dépôt de préavis de grève pour appuyer leur exigence face à l’effectif stabilisé:

- L’engagement immédiat de minimum 60 ETP en contrat RTBF à durée indéterminée dans des métiers de terrain de la production de contenus (monteurs, cadreurs, réalisateurs, journalistes, techniciens son Radio et TV, assistants de production, scriptes, infographistes, etc…).

L’objectif de cette exigence est de pallier directement à l’excès chronique de travailleurs intérimaires -ou engagés sous CDD sans lendemains- dans certains métiers de la production, excès qui est source de mal-être à la fois chez les travailleurs qui subissent la précarité du court terme de ce type d’emploi, et chez leurs collègues qui sont choqués de leur situation injuste.

Face à la certitude que la production de contenus 360° est en progression constante, la CGSP ne fait que demander, dans un juste équilibre entre les différentes voies praticables, la régularisation d’emplois dont l’omniprésence et la constance sont prouvés, aussi bien en 2017 qu’en 2018, et qui le resteront en 2019, et au-delà.

Le syndicalisme est un outil essentiel pour assurer l’émancipation sociale de l’ensemble de la population et plus particulièrement des travailleurs. Pour ce faire, l’organisation syndicale se doit de former ses affiliés et d’informer l’ensemble des travailleurs. Le syndicalisme doit être un outil d’analyse, de revendications et de combat.

L’IRW CGSP inscrit son action syndicale dans la double volonté d’œuvrer quotidiennement tant à l’amélioration directe des conditions de vie des travailleurs, avec ou sans emploi, qu’à la réalisation de son projet de transformation sociale.

Pièces jointes

Document PDF

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Commentaire

By submitting the comment you agree that your personal data will be processed according to Mynewsdesk's Privacy Policy.