Skip to main content

Sony présente son nouvel appareil photo α6500, un boîtier complet

Communiqué de presse   •   oct 12, 2016 16:12 CEST

Sony a aujourd’hui présenté son nouvel appareil photo APS-C phare, l’α6500 répondant aussi au nom de code ILCE-6500. En tant que fidèle héritier de la lignée des appareils photo hybrides primés de Sony, le nouvel α6500 perpétue la tradition et embarque, comme l’α6300, le système unique 4D FOCUS™. Capable de verrouiller la mise au point sur un sujet en à peine 0,05 secondes, il détient le temps d’acquisition AF le plus rapide au mondei. À l’instar de l’α6300, le nouvel α6500 dispose de 425 points AF à détection de phase répartis de manière dense sur la quasi-totalité de la zone d’image et affiche ainsi le plus grand nombre de collimateurs au mondeii proposé sur un appareil photo à objectifs interchangeables. Il peut également prendre jusqu’à 11 images par seconde avec les fonctions AF/AE actives et jusqu’à 8 images par seconde en mode Live View. Ce dernier facilite le suivi de sujets dynamiques car il combine tous les avantages d’un viseur électronique avec l’immédiateté d’un viseur optique.

Ces cadences élevées ne sont possibles que grâce à un tampon plus important qui permet à l’appareil de mitrailler jusqu’à 307 images[i] ; une prouesse non seulement due à sa surprenante réactivité décrite précédemment mais aussi à la nouvelle puce LSI installée sur cet appareil. Ce dispositif d'intégration à grande échelle frontale (LSI) permet également d’améliorer la qualité des images aussi bien photo que vidéo.

Le nouvel α6500 embarque également la stabilisation d’image optique sur 5 axes Sony plébiscitée par les utilisateurs et devient ainsi le premier appareil photo APS-C Sony à offrir tous les atouts d’une stabilisation intégrée avancée, soit un gain de vitesse d’obturation d’environ 5 crans[ii]. Il propose, en outre, la mise au point avec l’écran tactile permettant de sélectionner et d’ajuster les points AF.

Une mise au point inégalée

Le nouvel α6500 de Sony profite du même système 4D FOCUS que son prédécesseur α6300 ; un système autofocus hybride rapide Fast Hybrid associant deux MAP, une à détection de phase rapide et l’autre à détection de contraste ultra précise capable de capturer des sujets dynamiques et de verrouiller l’autofocus en à peine 0,05 secondei. Avec en plus 425 points d’AF à détection de phase et une technologie de suivi haute densité, ce modèle vise clairement des performances hors du commun en matière de détection des sujets et de suivi.

Grande première pour l’α6500 : ses capacités de traitement internes accélérées par le dispositif d'intégration à grande échelle frontale (LSI) lui permettent de disposer d’un tampon plus permissif pour prendre jusqu’à 307 imagesiii en mode rafale. Avec de telles performances, cet instant décisif sera nécessairement dans la boîte.

Les 425 points d’AF à détection de phase, le suivi et la précision de la mise au point restent opérationnels avec des objectifs à monture A d’autres marques[iii] mais à condition d’utiliser la bague d’adaptation LA-EA3 de Sony. Il propose également les fonctions de prise de vue silencieuse, de mise au point automatique Eye en mode AF-C, de loupe de MAP, de mise au point Flexible Spot étendue.

Stabilisation sur 5 axes pour gagner 5 pas de vitesse d’obturation

L’une des nouveautés les plus intéressantes du nouvel α6500 : cette toute première intégration sur un appareil photo avec capteur Sony APS-C de la stabilisation d’image sur 5 axes. Grâce à une refonte totale de la conception interne de cet appareil, ce système de stabilisation nouvellement développé tient entièrement dans un boîtier pratiquement équivalent à celui du modèle α6300[iv]. Ce système sur 5 axes innovant permet de réduire la vitesse d’obturation de 5 pasiv et d’exploiter tout le potentiel de la résolution du capteur, même par faible luminosité.

La compensation des tremblements assurée par le système fonctionne avec de nombreuses optiques, y compris avec des objectifs à monture E sans stabilisation optique OSS (Optical SteadyShot) et à monture A[v] à condition d’utiliser un adaptateur compatible. Lorsqu’une optique E avec OSS est montée, les effets de tangage et de lacet sont compensés dans l’objectif et les mouvements horizontaux, verticaux et de roulis par le boîtier : la stabilisation sur 5 axesvii est alors optimale.

De plus, il est possible de contrôler le rendu de la stabilisation dans le viseur ou sur l’écran LCD en enfonçant le bouton de l’obturateur à mi-course pour vérifier précisément le cadrage et la mise au point à tout moment. Cette fonction est d’ailleurs toujours disponible même si l’optique montée n’intègre pas la compensation des tremblements.

Nouvelle mise au point par écran tactile

Le nouvel α6500 est doté de fonctionnalités tactiles permettant aux utilisateurs de verrouiller la MAP sur un sujet en le touchant simplement sur l’écran. Grâce à cette option performante, le système AF avancé et les fonctions d’enregistrement vidéo se révèlent très complètes.

De plus, l’α6500 intègre une véritable révolution pour les appareils photo Sony : la fonction pavé tactile. Ainsi, lorsque le viseur est utilisé pour le cadrage et la prise de vue, l’écran LCD peut servir de pavé tactile. Il suffit alors de faire glisser le doigt sur l’écran pour déplacer le point de MAP.

Puissant capteur Exmor CMOS 24,2 mégapixels viii, processeur BIONZ X® et nouveau dispositif d'intégration à grande échelle frontale (LSI)

Le nouvel α6500 dispose d’un capteur APS-C Exmor CMOS de 24,2 mégapixels[vi] collaborant avec le processeur d’image BIONZ X et le dispositif d'intégration à grande échelle frontale (LSI) nouvellement développé pour maximiser la puissance de traitement et afficher une magnifique plage de sensibilité ISO de 100 à 51200.[vii]

Le capteur utilise une fine couche de câblage et un large substrat photodiode pour optimiser la prise de lumière, le tout associé à un circuit intégré de câblage en cuivre permettant une lecture incroyablement rapide. Le processeur d’image BIONZ X et le nouveau dispositif d'intégration à grande échelle frontale (LSI) assurent pour leur part une qualité d’image (photo et vidéo) supérieure avec peu de bruits, même avec des réglages ISO élevés, en particulier à des valeurs très sensibles lorsque d’autres appareils montrent des faiblesses. Véritable plus, le dispositif d'intégration à grande échelle frontale (LSI) est aussi responsable de la capacité accrue du tampon, phénoménale en prise de vue continue.

Des capacités vidéo professionnelles

L’α6500 devient à l’occasion le tout dernier appareil photo à objectifs interchangeables Sony avec enregistrement 4K interne ; il capture de la vidéo 4K (3840x2160i) sur toute la largeur du capteur et utilise un format très répandu, le Super 35mm. L’appareil lit alors la totalité des pixels, sans pixel binning, pour collecter 6K d’informations, soit environ 2,4x[viii] (équivalent 20 mégapixels) plus de pixels que le format 4K UHD pour ensuite suréchantillonner les informations et produire des vidéos 4K haute qualité avec des détails et une profondeur exceptionnels.

Non content d’effectuer une MAP éclair en mode vidéo grâce à son système autofocus Fast Hybrid, l’α6500 offre une mise au point tactile assurant un suivi AF fluide et très professionnel, mais aussi des vitesses de transition AF et une sensibilité du suivi AF réglables. L’appareil photo prend en charge le codec XAVC S[ix] pour l’enregistrement vidéo, avec un débit binaire pouvant atteindre jusqu’à 100 Mbits/s en 4K et 50 Mbits/s en Full HD pour une densité et une netteté incroyables dans les deux formats.

Les fonctionnalités de calibre professionnel ne manquent décidemment pas sur ce modèle qui peut s’enorgueillir d’un mode d’enregistrement Full HD à 100 ips et jusqu’à 100 Mbits/s. Les vidéastes peuvent ainsi idéalement visionner et même éditer leurs rushs en fichiers vidéo ralentis 4x avec une résolution Full HD (25p) et suivi AF.

Le mode ‘Slow and Quick’ (S&Q) est une autre nouveauté de ce surprenant α6500. Prenant en charge les ralentis comme les accélérés, ce mode permet de choisir des débits binaires de 1 à 100 ips en 8 étapes et d’obtenir des enregistrements accélérés 50x ou ralentis 4x[x]. Les vidéos ainsi obtenues peuvent ensuite être visionnées sans même recourir à la post-production sur PC.

L’appareil photo est également compatible avec l’enregistrement S-Log gamma[xi] offrant une plage dynamique étendue – avec une latitude de 14 pas environ en S-Log3 gamma – mais aussi avec le mode S-Gamut pour bénéficier d’un espace chromatique plus large. Les deux options autorisent une plus grande créativité lors du traitement en post-production.

Enfin, les utilisateurs peuvent désormais sélectionner, extraire et sauvegarder des photos à partir de vidéos directement sur l’appareil photo ; ainsi, des images d’environ 8 et 2 mégapixels peuvent respectivement être tirées des modes 4K et Full HD.

Fiabilité et maniabilité améliorées

La conception du nouvel α6500 est des plus soignées ; elle parvient à conserver la mobilité de la série α6000 tout en intégrant les aspects pratiques tant appréciés de la série Sony α7 II. Le nouveau modèle intègre le viseur Tru-Finder XGA OLED de l’α6300 qui, en plus de son fort contraste et de sa résolution élevée de 2,4 millions de points, offre une visibilité exceptionnelle sur toute la diagonale d’image.

Au rang des évolutions matérielles, l’α6500 propose un boîtier en alliage de magnésium et un obturateur à toute épreuve ayant passé le test des 200 000 cycles de déclenchement.[xii] Il emprunte également certaines des caractéristiques phares des reflex plein format de la série α7 II dont la fixation d’objectif robuste, une poignée permettant une meilleure prise en main, un bouton de déclenchement plus confortable et dix boutons entièrement configurables gérant les modes ‘C1’, ‘C2’ et ‘C3’. L’ergonomie a elle aussi été repensée pour faciliter l’utilisation notamment au niveau des mollettes de modes et des boutons en face arrière sans oublier le confort, avec un œilleton plus souple pour le viseur.

Concernant la partie logicielle, le changement se porte d’abord sur l’interface générale qui fait peau neuve afin de proposer une navigation et des réglages plus fluides dans les menus. La deuxième nouveauté concerne l’apparition de deux modes de mesure : « Highlight » où la mesure de l’exposition se concentre sur la partie de l’image la plus lumineuse et « Entire Screen Avg » qui retient la mesure moyenne effectuée sur la totalité de l’image.

L’appareil photo est compatible Wi-Fi®, QR et NFC ; il fonctionne parfaitement avec les applications Sony PlayMemories Mobile™[xiii] disponibles sous Android™ et iOS, ainsi qu’avec un nombre croissant d’applications PlayMemories Camera Apps™ Sony. L’α6500 permet aussi l’acquisition de données de géolocalisation depuis un équipement mobile compatible Bluetooth[xiv] et s’appuie sur une structure de menus claire pour offrir une navigation intuitive.

Prix et disponibilité

Le nouvel appareil photo à objectifs interchangeables reflex α6500 de Sony sera disponible en Europe à un prix d’environ 1700 EUR, boitier nu. Les caractéristiques détaillées peuvent être consultées ici.

De nouveaux contenus seront également publiés directement sur la Galerie Photo Sony mondiale et sur la chaîne YouTube de Sony dédiée aux appareils photo.

Cliquez ici pour les images.

[i]Avec mode de prise de vue en continu « Hi » et une qualité d’image sur « Fine ».

[ii]D’après la norme CIPA. Mouvements de type inclinaison/lacet uniquement. Avec un objectif Sonnar T* FE 55mm F1.8 ZA. Réduction du bruit longue exposition désactivée.

[iii]Uniquement pour les objectifs à monture A avec SSM ou SAM. Les utilisateurs peuvent choisir la MAP par détection de phase ou par détection de contraste dans le menu AF System. La « MAP par détection de phase » n’est pas disponible en mode vidéo. La AF-C du menu AF System n’est disponible que si la MAP par détection de contraste est sélectionnée mais aucun suivi de mouvement n’est effectué lors de la prise de photo en continue (Hi+, Hi, Mid).

[iv]Poignée exclue, la taille frontale et l’épaisseur du boîtier sont les mêmes que pour l’α6300.

[v]La stabilisation sur 5 axes est réalisée par l’appareil lui-même lorsque l’objectif SEL90M28G est monté.

[vi]Nombre approximatif de mégapixels effectifs

[vii]Plage ISO standard : 100-25600 pour les photos et les vidéos. Extensible à 51200 ISO pour les photos uniquement.

[viii]Enregistrement à 25 ips.

[ix]Cartes mémoire SDHC/SDXC Classe 10 minimum pour l’enregistrement de films au format XAVC S. Cartes mémoire SDHC/SDXC UHS-I (U3) pour l’enregistrement à 100 Mbits/s.

[x]Le son ne peut être enregistré. Cartes mémoire SDHC/SDXC Classe 10 minimum.

[xi]S-Log2 et S-Log3 sont conçus pour le traitement de la tonalité des photos.

[xii] Avec le rideau d'obturateur électronique avant, d’après un protocole de tests internes Sony.

[xiii]Avec la dernière version de PlayMemories Mobile

[xiv] Peut être connecté via Bluetooth avec des Smartphones possédant (au moment de la commercialisation) :

  • - Android (Android 5.0 ou version ultérieure, Bluetooth 4.0 ou version ultérieure)
  • - iPhone/iPad(iPhone 4S ou version ultérieure /iPad de 3e génération ou version ultérieure)

Contacts presse

Sony France Elizabeth Pierce 44 776 8818 227 Elizabeth.Pierce@eu.sony.com

Sony France Louis-Frédéric Decam01 55 90 30 82louisfrederic.decam@eu.sony.com

Le Public SystèmeChloé Réauté 01 41 34 23 69creaute@lepublicsysteme.fr


À propos de Sony

Sony Corporation est l'un des principaux fabricants de produits audio, vidéo, de jeux, de communication, de périphériques clés et de technologie de l'information destinés aux professionnels et au grand public. Forte de ses activités dans les domaines de la musique, du cinéma, du divertissement informatique et en ligne, Sony bénéficie d'une position idéale de leader mondial en matière d'électronique et de divertissement. Sony a enregistré des ventes annuelles consolidées d'environ 75 milliards de dollars pour l'exercice clos le 31 mars 2014. Site Web international

Sony:http://www.sony.net/

Pièces jointes

Document PDF