Skip to main content

Visa Europe étend son service de tokenisation, pour développer les paiements via le cloud, et bien plus

Communiqué de presse   •   fév 16, 2016 09:57 CET

Cette initiative appuie la vision d’offrir des moyens rapides de payer sans contact partout, tout le temps et sur n’importe quel appareil.

Londres, le 16 février 2016 – Visa Europe vient d’annoncer l’extension du Visa Europe Payment Tokenisation Service (VEPTS), afin de permettre aux institutions financières et à d’autres organismes d’intégrer la tokenisation dans :

  • des services où les informations de paiement sont stockées dans le cloud, notamment les propres applications de paiement mobile des banques et un large éventail d’appareils portatifs et connectés ;
  • des portefeuilles basés sur un navigateur web et des offres de paiement propres aux détaillants, comme Visa Checkout ;
  • des options de paiement de type « carte en dossier » (card on file) couramment utilisées par les détaillants et les commerçants en ligne.

Cette démarche accroît l’appui déjà offert par Visa Europe aux expériences de paiement mobile reposant sur le stockage des informations de paiement sur un appareil mobile.

La tokenisation permet aux consommateurs, d’une part, de lier plus facilement et plus rapidement leur carte de paiement à des services de paiement en ligne et, d’autre part, de gérer et de sécuriser leurs données lors de leurs paiements en magasin ou en ligne.

L’extension du VEPTS permettra à davantage d’entités de fonctionner au sein de l’écosystème des paiements – des institutions financières aux partenaires technologiques – via une plateforme de tokenisation fournie par Visa. Ces organisations pourront développer de nouveaux produits numériques ou optimiser les produits existants afin de répondre à la demande croissante du grand public en termes de confort et de sécurité. L’extension du VEPTS entraînera l’arrivée de nombreux nouveaux modes de paiement, signes de la tendance croissante à la création d’expériences de paiement confortables et innovantes susceptibles d’être parfaitement intégrées à des applications et à tout type d’appareil connecté.

« Les Européens découvrent de nouvelles technologies innovantes qui permettent des paiements sans contact rapides partout, tout le temps et sur l’appareil de leur choix. Selon nos estimations, un consommateur sur cinq devrait utiliser quotidiennement son smartphone pour payer des achats à l’horizon 2020[4]. Les paiements effectués via un appareil mobile ou une tablette devraient représenter plus de 50% des transactions Visa[5] », a déclaré Sandra Alzetta, Executive Director Product Enablement pour Visa Europe. « Si on considère la technologie sans contact comme un indicateur précoce – l’adoption a doublé et les dépenses ont triplé l’an dernier –, cette prévision pourrait bien s’avérer être une estimation prudente. »

« En étendant notre service pour permettre à nos banques clientes d’accéder à la tokenisation via plusieurs nouveaux partenaires technologiques, nous donnerons aux consommateurs accès à toutes sortes de nouvelles expériences de paiement formidables via leur téléphone, leur tablette ou tout autre appareil connecté. »

Comment fonctionne la tokenisation ?

Lors d’une étude menée en 2015, Visa Europe a découvert que 62 % des sondés étaient préoccupés par la sécurité de leurs données dans les environnements de paiement mobile et numérique. Selon des experts de la sécurité, la tokenisation des paiements est « la meilleure solution disponible à ce jour pour accroître significativement la sécurité des données des cartes de paiement sans devoir modifier quoi que ce soit au niveau du titulaire de la carte »[6]. La tokenisation permet de placer des données sensibles sur un appareil en les « dévaluant » pour qu’elles aient moins de valeur si elles venaient à tomber entre de mauvaises mains.

La tokenisation contribue à maintenir les données des cartes des consommateurs en sécurité, quel que soit le mode de paiement, en remplaçant les informations réelles du compte par une série de chiffres – un token. Les détails sous-jacents de la carte restent ainsi à l’abri, où que les données du token soient stockées. Lorsque les consommateurs effectuent un paiement à l’aide d’un service de paiement « tokenisé », c’est un token qui est intégré au processus de paiement, et non les données du compte du titulaire de la carte.

Dans la mesure où plusieurs tokens peuvent être créés pour une même carte, la tokenisation permet également aux institutions financières de contrôler et de gérer de manière flexible les environnements où un token particulier peut être utilisé. Elles sont donc en mesure d’offrir aux titulaires de cartes de nouveaux moyens de payer avec leur carte préférée. Par exemple : un token créé uniquement pour un service particulier de paiement mobile ou une application intégrée ne peut pas être intercepté et utilisé ailleurs pour effectuer des achats en ligne. Les consommateurs bénéficient d’un autre avantage : le confort. En cas de perte ou de vol d’un appareil, un token peut être désactivé facilement et rapidement par le titulaire de la carte ou par sa banque, sans qu’il soit nécessaire d’annuler la carte Visa associée à ce token. De la même manière, en cas de perte ou de vol de la carte, le consommateur peut continuer d’utiliser son téléphone tokenisé pour effectuer des paiements en attendant que sa carte soit remplacée.

Visa Europe ne cesse d’étendre ses services. Les émetteurs, les commerçants et les acquéreurs peuvent donc tirer parti de la tokenisation pour gérer et assurer en toute sécurité les paiements numériques de toutes sortes.

FIN

[4] Étude Mobile Money, mai 2015

[5] Prévisions internes

[6] Article d’Edouard Kovacs : « Tokenisation: Benefits and Challenges for Securing Transaction Data », SecurityWeek, 14 novembre 2014

Visa Europe est une société de technologies de paiement détenue et contrôlée par ses membres (banques et autres prestataires de services de paiement), présents dans 38 pays européens.

Visa Europe évolue au cœur de l’écosystème des paiements en fournissant des services et des infrastructures qui permettent à des millions de consommateurs, d’entreprises et de services publics européens, d’effectuer des paiements électroniques. Ses membres sont responsables de l’émission des cartes, du recrutement des commerçants et de l’établissement des cotisations demandées aux titulaires de cartes et aux commerçants. Visa Europe gère aussi le plus grand nombre de transactions en Europe, traitant plus de 18 milliards de transactions par an – au rythme de 1 627 transactions par seconde lors de pics d’activité.

Il y a aujourd’hui plus de 500 millions de cartes en circulation en Europe et 1€ sur 6 est désormais dépensé par carte Visa. Les dépenses et les retraits par cartes Visa représentent plus de 2.000 milliards d’euros par an, dont 1.500 milliards en points de vente. Visa Europe est une entité indépendante qui dispose d’une licence exclusive, irrévocable et perpétuelle lui permettant d’utiliser la marque Visa en Europe. Visa Europe travaille, en partenariat avec Visa Inc., à la mise en œuvre des paiements Visa internationaux dans plus de 200 pays et territoires.

Pour de plus amples informations, consultez www.visaeurope.com et @VisaEuropeNews

Pièces jointes

Document PDF

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Commentaire