Skip to main content

Coup d’envoi pour le James Dyson Award 2017

Communiqué de presse   •   mar 30, 2017 11:00 CEST

Le James Dyson Award 2017 international a démarré. Les étudiant(e)s en ingénierie et des domaines spécialisés de conception des produits et du design industriel, ainsi que les personnes fraîchement diplômées de ces disciplines peuvent soumettre leurs travaux du 30 mars au 20 juillet pour le James Dyson Award. Des prix attractifs de 120’000 francs attendent les lauréats nationaux et internationaux.

Chaque année, James Dyson et son équipe d’ingénieurs et de scientifiques recherchent des solutions à de réels problèmes. La tâche est simple: développer quelque chose qui résout un problème, grand ou petit. L’ensemble du processus de participation se déroule en ligne sur www.jamesdysonaward.org.

Le prix du design mis au concours chaque année par la James Dyson Foundation est octroyé dans 23 pays – cette année pour la première fois aussi en Inde.

James Dyson: «Il y a toujours une solution encore meilleure à un problème. Les ingénieurs sont peu conventionnels et ont des idées brillantes. Dans le cadre du James Dyson Award nous recherchons des designs remarquables et néanmoins simples, présentant le potentiel d’avoir une grande influence sur la société. Chaque année je suis enthousiasmé par les idées et me réjouis de voir les soumissions de cette année.»

Les projets gagnants des années précédentes ont contribué à combattre le problème de la surpêche, du transport de vaccins dans les pays en développement, du gaspillage alimentaire mondial et du taux de mortalité des prématurés. La quatorzième mise au concours de l’Award récompense ceux qui solutionnent un problème de manière élégante. Les meilleures inventions sont souvent les plus simples.

Le projet vainqueur l’année dernière au niveau international était EcoHelmet, un casque de vélo pliable, qui utilise une configuration alvéolaire unique en son genre pour protéger la tête contre les chocs. Il peut être replié à plat lorsqu’il n’est pas utilisé et il est fabriqué à 100% en matières recyclables. Comme les offres de prêts de vélos se multiplient dans le monde, la conception légère et pratique de l’EcoHelmet constitue une option attractive pour les cyclistes dans les villes, où les accidents de la circulation sont fréquents et les blessures à la tête peuvent être mortelles.

Isis Shiffer, lauréate internationale du James Dyson Award, déclare: «Le soutien financier et la publicité que m’ont valu le fait d’avoir remporté le James Dyson Award m’ont permis d’avancer le développement de l’EcoHelmet jusqu’à la viabilité commerciale. Je me sens honorée d’avoir pu faire cette expérience hors du commun et suis impatiente de voir mon invention produite cette année.»

Le projet gagnant du James Dyson Award en Suisse l’année dernière était Workit, un outil intuitif de visualisation et de communication pour les ingénieurs, qui sert à la représentation rapide d’idées de produits et permet ainsi un consensus rapide entre le donneur d’ordre et l’ingénieur. Dominic Sturm, membre du jury et du comité de la swiss design association, déclare au sujet du projet lauréat: «Avec Christa Tresch, une conceptrice de produits s’est désormais attaquée à la communication souvent difficile entre les donneurs d’ordre, les concepteurs et les ingénieurs. L’outil intuitif de visualisation et de communication Workit permet de créer en quelques gestes des esquisses spatiales de concepts de produits en grandeur originale.»

Le jury d’experts qui sélectionne en Suisse le projet lauréat du James Dyson Award se compose d’Urs Honegger (rédacteur de «Hochparterre»), d’Alexis Georgacopoulos (directeur ECAL), de Nicole Kind (directrice Industrial Design à la Haute école des beaux-arts de Zurich), du professeur Gregor Naef (président de longue date de la swiss design association, chargé de cours à la Hochschule für Gestaltung und Kunst à l’Institut Industrial Design à Bâle, FHNW) et de Peter Schweizer (directeur gérant de la société MethoSys GmbH), ainsi que de Dominic Sturm (designer, membre du comité de la swiss design association).

Le lauréat national, pouvant aussi être une équipe, gagne CHF 2600 et reçoit la qualité de jeune membre auprès de la swiss design association.

Informations de fond sur le James Dyson Award

Le James Dyson Award est mis au concours dans 23 pays; il est ouvert aux étudiant(e)s (ou aux personnes fraîchement diplômées d’une haute école) en ingénierie et des domaines spécialisés de la conception des produits et du design industriel.

L’Award promeut les idées qui mettent en question des conventions, qui tiennent compte du principe du Lean Engineering – moins, c’est plus – et qui développent leurs projets en considération de l’environnement. Les meilleures inventions sont simples et pratiques et offrent une solution pour un véritable problème. Dans chaque pays où se déroule l’Award, un lauréat national est sélectionné. Dans le deuxième temps, parmi tous les pays participants, un comité d’ingénieurs de Dyson nomme 20 projets pour la shortlist internationale. Le lauréat international est sélectionné par James Dyson.

L’Award est mis au concours par la James Dyson Foundation, une fondation créée en 2002, qui a pour objectif d’enthousiasmer et de soutenir la prochaine génération d’ingénieurs.

Les prix en argent:

Lauréat international: le prix en argent pour le vainqueur au niveau international s’élève à CHF 39’000 (£ 30’000) pour le projet gagnant et CHF 6500 (£ 5000) pour le domaine spécialisé du lauréat.

Jusqu’à deux seconds rangs internationaux: prix en argent de CHF 6500 (£ 5000) chacun.

Lauréat national: CHF 2600 (£ 2000) chacun.

Délais importants:

Début de la soumission: 30 mars 2017

Fin du délai de soumission: 20 juillet 2017

Proclamation des gagnants et finalistes nationaux: 7 septembre 2017

Communication de la shortlist des ingénieurs Dyson: 28 septembre 2017

Proclamation du gagnant international et des finalistes: 26 octobre 2017

Qui peut participer?

Le concours est ouvert à tous les étudiant(e)s en design industriel ou ingénierie en Suisse ou aux personnes qui ont obtenu leur diplôme dans ces spécialisations depuis quatre ans au maximum. Peut participer tout étudiant ayant terminé au moins un semestre d’études et jusqu’à quatre ans maximum après la fin de ses études. Jusqu’à cinq projets de Suisse, y compris celui du lauréat, se qualifieront pour la finale internationale.

Lien vidéo: James Dyson déclare ouvert le James Dyson Award 2017: Vidéo

Informations et mises à jour du James Dyson Award sur Facebook et Twitter.

Plus amples informations et photos sous www.jamesdysonaward.org

En tant qu’entreprise de technologie et d’inventeurs, Dyson s’est fixé pour tâche

d’améliorer les produits de la vie quotidienne grâce à de nouvelles idées. Avec cette exigence, James Dyson, fondateur de l’entreprise, a révolutionné la technologie de l’aspirateur, pratiquement inchangée depuis 1901. Seul un aspirateur Dyson dispose d’une aspiration constante grâce au système de nettoyage breveté avec cyclones.

Depuis lors, le nom de Dyson représente des développements inédits. Ainsi, les sèche-mains Dyson Airblade sèchent de façon hygiénique et sans emploi de chaleur – deux fois plus vite que les modèles ordinaires. Le ventilateur Dyson Air Multiplier, basé sur la technologie du même nom, produit sans pales de rotor un flux d’air régulier. Le radiateur soufflant Dyson hot+cool chauffe la pièce rapidement en hiver et rafraîchit agréablement en été.

L’entreprise de technologie britannique fait également sensation dans l’industrie de la beauté: avec le Dyson Supersonic, Dyson révolutionne le sèche-cheveux ordinaire. Il permet un flux d’air fort et précis et grâce à sa conception équilibrée, il tient bien en main.

Aujourd’hui, l’entreprise, dont le siège est à Malmesbury en Grande-Bretagne, emploie dans le monde entier plus de 8'500 collaborateurs, dont un tiers sont des ingénieurs. Dyson détient actuellement quelque 3'000 brevets pour plus de 500 inventions et distribue ses innovations dans environ 72 pays. Plus d’un tiers du bénéfice est investi dans la recherche et le développement. Tout simplement pour que les objets continuent à fonctionner correctement à l’avenir.

Pièces jointes

Document Word