Skip to main content

Dyson ouvre un nouveau centre technologique à Singapour

Communiqué de presse   •   fév 13, 2017 11:00 CET

Dyson centre technologique à Singapour

James Dyson a ouvert un nouveau centre technologique à Singapour. L’entreprise technologique britannique a investi 300 millions de livres dans l’institut de recherche et prévoit d’augmenter le nombre de collaborateurs sur place de 50%. Les ingénieurs travailleront dans les laboratoires parfaitement équipés aux solutions de fabrication, de logiciels et de robotique les plus modernes.

À Singapour, Dyson a investi 300 millions de livres (352 millions d’euros) dans un nouveau centre technologique. En présence du ministre du commerce et de l’industrie, S. Iswaran, James Dyson a inauguré le centre technologique. Cette installation de recherche dispose de laboratoires ultramodernes où l’on travaille à de nouveaux développements dans le matériel et les logiciels. Situé au cœur de la communauté de start-ups de Singapour et à côté de l’Université nationale de Singapour, le nouveau centre et ses équipes d’ingénierie feront avancer le développement de nouvelles technologies d’avenir. Dyson prévoit en outre d’augmenter de 50% l’équipe à Singapour.

Sir James Dyson explique: «Ce n’est pas par hasard que nous développons nos investissements à Singapour pour poursuivre nos ambitions. Ici, les têtes les plus intelligentes du monde travaillent au développement de l’intelligence artificielle, de l’apprentissage mécanique, de la robotique, de la dynamique des fluides et des systèmes de vision afin de relier le matériel, l’électronique et les logiciels. Grâce à de bons logiciels, les produits Dyson s’améliorent sans cesse au fil du temps et ils sont si intelligents qu’ils comprennent leur environnement et peuvent y réagir.»

Dyson investit chaque semaine 7 millions de livres (8,22 millions d’euros) dans la recherche et le développement et emploie dans le monde entier 3500 ingénieurs et scientifiques. À Singapour, 1100 personnes au total sont employées et se répartissent dans le Centre technologique entre le Science Park et le site de production moderne des moteurs numériques à West Park. Dyson est toujours à la recherche d’ingénieurs hautement qualifiés.

Beh Swan Gin, président du Singapore Economic Development Board, déclare: «Nous sommes très heureux que Dyson élargisse et approfondisse sa présence à Singapour. Avec sa focalisation sur les technologies interconnectées et les appareils intelligents, le Centre technologique de Dyson à Singapour va créer des postes de travail passionnants dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’apprentissage mécanique et du développement de logiciels. Ceci va alors motiver des jeunes gens de Singapour concernant les possibilités transformationnelles de l’ingénierie et faire avancer notre économie axée sur l’innovation.»

Un centre de contrôle hautement moderne permet une planification parfaite

Dyson vend dans le monde entier plus de 13 millions d’appareils avec plus de 4 milliards d’éléments de construction de plus de 500 fournisseurs dans 75 pays. Ces quantités ont doublé au cours des quatre années écoulées et vont encore doubler au cours des quatre prochaines années. La Control Tower du Centre technologique indique en temps réel des données sur ce qu’on appelle la Supply Chain (l’ensemble de la chaîne de livraison) et la logistique. Cela permet de réagir immédiatement aux événements et de diminuer les risques dans la Supply Chain.

Jim Rowan, Chief Operating Officer, déclare: «Comme le comportement d’achat des gens change, notre supply chain change aussi. Dans la Dyson Control Tower, cette chaîne de livraison totale est interconnectée. Le centre de contrôle dispose de la plus récente technologie et documente en temps réel la fiabilité de nos appareils et la prestation de livraison, de sorte que nos clients reçoivent toujours leurs produits ponctuellement et dans la meilleure qualité.»

Dyson West Park est à proximité

Le Centre technologique se trouve à proximité de West Park – le site de production de Dyson, où toutes les 2,6 secondes un moteur numérique Digital quitte le tapis roulant. Basé sur l’expertise de Singapour dans la production autonome moderne, des robots de précision sont utilisés pour la fabrication des moteurs électriques à grande vitesse. Le V9 est le moteur le plus petit à ce jour de Dyson et tourne à un maximum de 110’000 tpm.

Informations de fond:

L’historique de Dyson à Singapour:

  • 2007: Dyson ouvre sa première entreprise au Science Park I avec une petite équipe d’ingénieurs.
  • 2009: Le site de développement de Singapour déménage dans un site de 3000 m2 au Technopark Alexandra et augmente le nombre de ses collaborateurs de 700%.
  • 2012: Dyson inaugure officiellement en janvier son site de production de moteurs à West Park.
  • 2013: Dyson annonce un investissement supplémentaire dans West Park à hauteur de 100 millions de dollars US (93,84 millions d’euros).
  • 2015: Dyson investit 100 autres millions de dollars US (93,84 millions d’euros) dans West Park, notamment dans une nouvelle ligne de production du moteur V9, qui est monté dans le sèche-cheveux Dyson Supersonic.
  • 2016: Dyson produit en septembre au West Park son 20 millionième moteur numérique et déménage en décembre au Centre technologique de Singapour.
  • 2017: Dyson inaugure le nouveau Centre technologique de Singapour au Science Park I.

Manque d’ingénieurs en Grande-Bretagne

James Dyson va investir, au cours des cinq prochaines années, 15 millions de livres (17,90 millions d’euros) afin de pallier le manque d’ingénieurs qualifiés en Grande-Bretagne. La Grande-Bretagne nécessitera jusqu’en 2020 640’000 ingénieurs supplémentaires, ce qui restreint les possibilités pour Dyson de réaliser ses plans d’engagement ambitieux. Dyson prévoit de proposer aux ingénieurs les plus intelligents de la relève une excellente solution de rechange au traditionnel diplôme de haute école, en établissant le Dyson Institute of Technology au siège principal à Malmesbury (UK). Le diplôme que l’on peut y obtenir va combiner la théorie académique et l’expérience pratique dans le développement des produits Dyson et la collaboration avec l’équipe d’ingénierie de Dyson. Les étudiants quittent la haute école sans dettes, gagnent de l’argent et ont, à l’issue des quatre années d’études, la perspective d’un salaire intégral de diplômé.

En annonçant ses projets pour cet institut, James Dyson a donné les explications suivantes: «La pénurie de compétences en Grande-Bretagne entrave Dyson dans ses projets d’augmenter la quantité des technologies développées et des exportations de Grande-Bretagne. À présent nous prenons nous-mêmes les choses en mains. Le nouveau programme d’études offre un enseignement scientifique, un véritable poste de travail avec salaire et le contact avec des experts dans la discipline respective.»

Dyson en général:

  • Au cours des quatre dernières années, le chiffre d’affaires de Dyson a plus que doublé et les investissements dans des technologies ont triplé. Dyson projette d’engager d’ici en 2020 dans le monde entier 3000 ingénieurs supplémentaires.
  • Les technologies Dyson sont vendues dans 75 pays du monde.
  • En septembre 2016 a été inauguré le nouveau campus de technologie dans le Wiltshire en Angleterre, d’une valeur de 250 millions de livres (293 millions) et d’une superficie de 23 hectares. Les nouveaux bâtiments offrent 129 laboratoires pour le développement des produits avec plus de 200 projets de technologie live ainsi que 50 programmes de recherche actifs avec 40 universités du monde. 2500 collaborateurs Dyson sont employés sur le campus, qui sera aussi le site du Dyson Institute of Technology lorsqu’il s’ouvrira en septembre 2017.

En tant qu’entreprise de technologie et d’inventeurs, Dyson s’est fixé pour tâche

d’améliorer les produits de la vie quotidienne grâce à de nouvelles idées. Avec cette exigence, James Dyson, fondateur de l’entreprise, a révolutionné la technologie de l’aspirateur, pratiquement inchangée depuis 1901. Seul un aspirateur Dyson dispose d’une aspiration constante grâce au système de nettoyage breveté avec cyclones.

Depuis lors, le nom de Dyson représente des développements inédits. Ainsi, les sèche-mains Dyson Airblade sèchent de façon hygiénique et sans emploi de chaleur – deux fois plus vite que les modèles ordinaires. Le ventilateur Dyson Air Multiplier, basé sur la technologie du même nom, produit sans pales de rotor un flux d’air régulier. Le radiateur soufflant Dyson hot+cool chauffe la pièce rapidement en hiver et rafraîchit agréablement en été.

L’entreprise de technologie britannique fait également sensation dans l’industrie de la beauté: avec le Dyson Supersonic, Dyson révolutionne le sèche-cheveux ordinaire. Il permet un flux d’air fort et précis et grâce à sa conception équilibrée, il tient bien en main.

Aujourd’hui, l’entreprise, dont le siège est à Malmesbury en Grande-Bretagne, emploie dans le monde entier plus de 8'500 collaborateurs, dont un tiers sont des ingénieurs. Dyson détient actuellement quelque 3'000 brevets pour plus de 500 inventions et distribue ses innovations dans environ 72 pays. Plus d’un tiers du bénéfice est investi dans la recherche et le développement. Tout simplement pour que les objets continuent à fonctionner correctement à l’avenir.

Pièces jointes

Document Word