Skip to main content

Après la saison des vacances: les Suisses ont encore jusqu’à 200 CHF de devises étrangères en poche

Communiqué de presse   •   août 26, 2015 08:39 CEST

Une étude menée par Visa sur les moyens de paiement à l’étranger révèle:

  • qu’en dépit de la sécurité offerte par les cartes et des efforts à consentir pour se procurer du liquide, les Suisses privilégient encore les espèces en voyage;
  • qu’au terme de la saison des vacances, 98% d’entre eux ont encore des devises étrangères en espèces en poche;
  • que certains choisissent de les écouler juste avant leur retour pour des achats futiles.

Zurich, le 26 août 2015 – En voyage, deux Suisses sur cinq préfèrent l’argent liquide, le moyen de paiement le plus sûr à leurs yeux. Telle est la conclusion d’une enquête de Visa menée en mars 2015 auprès de 2000 Suisses. L’objectif consistait à étudier leur comportement en matière de paiement lors de leurs voyages à l’étranger. L’étude montre qu’à leur retour, la majorité des Suisses a encore une partie du budget voyage en devises étrangères en poche. La quasi-totalité d’entre eux (98%) conserve ces devises et ne les change pas à nouveau dans la monnaie nationale. 72% des voyageurs possèdent au moins l’équivalent de 21 CHF en devises étrangères. 13% avouent même avoir accumulé plus de 200 CHF de devises. D’autres en revanche (44%) font des dépenses inutiles pour se débarrasser du reste de leur budget voyage en espèces avant leur retour.

Les Suisses préfèrent les espèces, même si les cartes sont plus avantageuses

39% des Suisses interrogés avouent considérer l’opération de change comme une charge supplémentaire lors des préparatifs de vacances. Pour beaucoup, il constitue en effet une contrainte organisationnelle avant et après le voyage. Les devises exotiques exigent en particulier la commande d’un montant spécifique puis la récupération des devises auprès de sa banque. De même, il faut retourner à la banque au terme du séjour avec le budget résiduel en billets. Il n’en reste pas moins que les Suisses continuent à favoriser les paiements en espèces à l’étranger, bien que les cartes soient plus sûres. L’argent liquide est par exemple irremplaçable en cas de vol. A l’inverse, les cartes volées peuvent être bloquées et les retraits frauduleux d’espèces peuvent généralement être remboursés. Par ailleurs, l’argument selon lequel des frais sont prélevés pour les transactions par cartes de débit et de crédit n’est pas forcément pertinent. Ces frais dépendent en effet de l’établissement financier, du distributeur de billets et du pays. Pour les éviter, il suffit de s’informer à l’avance auprès de sa banque.

Faire confiance aux cartes lors du prochain séjour à l’étranger

Stefan Holbein, Country Manager Suisse de Visa Europe, conseille les Suisses pour leur prochain voyage: «Utilisez votre carte pour vos paiements à l’étranger aussi facilement, confortablement et sûrement que vous le faites en Suisse». Les cartes de crédit Visa et les cartes de débit V PAY peuvent être utilisées auprès de plus de 38 millions de points d’acceptation dans le monde entier. La valeur ajoutée des cartes est également perceptible à la fin du voyage. Elles permettent en effet des achats plus réfléchis et, contrairement aux espèces, n’encouragent pas à dilapider le reste du budget vacances avant le retour au profit d’achats spontanés inutiles ou à le stocker au fond d’un tiroir.

Remarque à l’attention de la rédaction

Au sujet de la méthode: 2000 adultes âgés de 18 à 64 ans ont été interrogés en Suisse dans le cadre de cette étude. Le sondage comportant 21 questions fermées a été réalisé entre le 6 et le 23 mars 2015.

A propos de Visa Europe
Visa Europe est une association de technologies de paiement, détenue et contrôlée par des banques membres et des prestataires de services de paiement de 37 pays européens.
Visa Europe est au cœur du marché complexe des paiements en réseau et propose des technologies de paiement électroniques innovatrices à des millions de consommateurs, entreprises et services publics européens. L’émission des cartes, l’acquisition des commerçants et la fixation des droits de carte pour les commerçants et les consommateurs incombent aux banques membres. Principal promoteur du trafic des paiements en Europe, Visa Europe est responsable du traitement de plus de 16 milliards de transactions par an – à un rythme de 1622 transactions par seconde en période de pointe.

En Europe, on compte plus de 500 millions de cartes Visa en circulation. Sur le Vieux continent, un euro sur six est réglé par carte Visa. Le volume du chiffre d’affaires des cartes Visa dépasse les 2 milliards d’euros par an. Les dépenses dans le commerce s’inscrivent à 1,5 milliard d’euros.


Depuis 2004, Visa Europe, dont le siège se situe au Royaume-Uni, fait partie des entreprises indépendantes du groupe américain Visa Inc. disposant d’une licence exclusive, irrévocable et perpétuelle pour l’Europe. Les deux entreprises coopèrent afin de garantir une interopérabilité dans plus de 200 pays.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Commentaire

Agree With Privacy Policy