Skip to main content

Le meilleur chef sushi de France couronné par le Global Sushi Challenge

Communiqué de presse   •  oct 20, 2015 16:15 CEST

Le Global Sushi Challenge (GSC), qui réunit pour la première fois les chefs passionnés par les sushis au sein d’un concours mondial, a couronné ce 15 octobre le meilleur chef sushi de France.

Après délibération du jury, qui réunissait M. Masayoshi Kazato et M. Turu Ota, maîtres sushis du World Sushi Skills Institute (WSSI), M. Patrick Duval, directeur du magazine Wasabi, M. Masayoshi Hanada, maître sushi et Mme Junko Kawata, maître sushi, le chef Anthony Nguyen du restaurant Izakaya Joyi à Nantes a été annoncé gagnant de l’édition française du concours.

Les deuxième et troisième places ont été décernées respectivement au chef Gian Franco Brugalletta du restaurant Buddha Bar à Monaco et au chef Eric Ticana de Sushi Time, Paris. La remise des prix a été faite en présence de l’ambassadeur du Japon, S.E.M. Yoichi Suzuki et l’ambassadeur de Norvège, S.E.M. Rolf Einar Fife.

Deux épreuves rythmaient la compétition :

  • Durant la première, « Sushi Edo mae », les candidats ont réalisé, en 10 minutes, deux assiettes identiques, comprenant chacune 7 pièces de sushi, un rouleau au concombre, une feuille de bambou découpée et du gingembre mariné. Durant cette épreuve, les candidats devaient démontrer leur respect de l’art du sushi traditionnel, y compris les règles d’hygiène.
  • La seconde épreuve, « Création originale », challengeait les candidats sur leurs capacités créatives. Lors de cette épreuve, les candidats devaient réaliser, en une heure, deux assiettes identiques, mais comprenant cette fois 20 pièces de sushis variés (rouleaux, nigiri, gunkan, uramaki, hazokushi…) en assortiment moriawase, dont au moins 8 pièces différentes de sushis de Saumon de Norvège.

Le lauréat a reçu un chèque de 1 000 €, et gagne un voyage au Japon, où il retrouvera les 13 autres candidats sélectionnés à travers le monde. Ils concourront tous à la Grande Finale, qui se tiendra ce 25 novembre, à Tokyo, pour un défi culinaire international inédit.

À propos du Global Sushi Challenge

Le Global Sushi Challenge (GSC) est un concours mondial pour maîtres sushi créé par les efforts conjoints du Centre des Produits de la Mer de Norvège (CPMN) et du World Sushi Skills Institute (WSSI).

L’idée du concours est issue de la rencontre heureuse entre l’excellence japonaise en matière de sushis et le savoir-faire norvégien en matière de pêche et d’aquaculture.

Le Global Sushi Challenge a ainsi pour vocation de réunir le meilleur de deux mondes :

  • La tradition Japonaise pour les sushis et ses principes dans les bonnes règles d’hygiène nécessaires pour assurer une qualité optimale lors d’une consommation crue.
  • Le saumon de Norvège, poisson particulièrement apprécié pour son goût et sa texture uniques en tant que garniture pour les sushis.

Des concours ont été organisés dans 14 pays différents, de mai à octobre 2015. Chaque vainqueur des 14 pays participera à la Grande Finale à Tokyo au Japon, le 25 novembre.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site du concours : sushichallenge.global/fr/ 

Le Global Sushi Challenge France remercie chaleureusement les candidats qui ont concouru à Paris, ainsi que les partenaires français qui ont soutenu avec enthousiasme la compétition : les maisons Reynaud (produits de la mer), Umami (produits alimentaires japonais), Drouhin (vins de Bourgogne et du Beaujolais) et Dassai (saké).

A propos du Centre des Produits de la Mer de Norvège

Le Centre des Produits de la Mer de Norvège est un organisme norvégien représenté à Paris, dont le siège (NSC/Norwegian Seafood Council) est situé à Tromsø, en Norvège, à 600 kilomètres au nord du cercle polaire. Le NSC a été créé par le Ministère norvégien de la pêche en 1991 afin de renforcer la notoriété des produits de la mer de Norvège de par le monde. Ses activités sont entièrement financées par le secteur de la pêche et de l’aquaculture via un prélèvement sur les exportations des produits de la mer.

Les principaux axes de communication du CPMN sont l’origine norvégienne, les qualités gustatives et nutritives des produits et la sécurité alimentaire que garantit le savoir-faire des Norvégiens en matière de pêche et aquaculture. La France est le second marché d’exportation pour les produits de la Mer de Norvège avec environ 670 millions d’euros par an, ce qui fait également de la Norvège son plus gros fournisseur en matière de produits de la mer.

La France est également le second marché d’exportation du Saumon de Norvège avec 116 000 tonnes en 2014.

Pour en savoir plus: www.poissons-de-norvege.fr / http://www.toutsurlesaumon.fr/

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Commentaire